Cet article date de plus de cinq ans.

Ramadi au centre de la guerre entre l'armée irakienne et État islamique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Ramadi au centre de la guerre entre l'armée irakienne et État islamique
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En Irak, le gouvernement a décidé de faire appel à des milices chiites pour tenter de contrer les troupes jihadistes. Une équipe de France 2 a pu les rencontrer sur le front.

Au sud de Bagdad, en Irak, les combats font rage à hauteur d'Amariyah Al Falloudja. Les soldats de l'armée irakienne font feu sur les jihadistes du groupe État islamique, cachés dans une oasis. "Ils sont là, il y a tout un groupe. Ils ont posté des snipers, mais ils ont aussi des armes lourdes. Ils sont bien mieux armés que nous, des armes ultra-modernes", explique un militaire irakien au micro de France 2.

Des volontaires, souvent sans expérience militaire

L'armement de ces hommes est limité et certains n'ont jamais eu d'expérience de la guerre : s'ils portent un uniforme, beaucoup ne sont pas des militaires, mais des volontaires d'une milice chiite soutenue par l'Iran, qui se retrouvent en première ligne contre Daesh. Ils veulent à tout prix protéger cette position, car elle met Bagdad à portée de missile. Le village s'est vidé, mais des cellules jihadistes opèrent dans la zone. Un signe qu'aucun territoire en Irak n'est aujourd'hui à l'abri.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.