Cet article date de plus d'un an.

Emmanuel Macron donnera une interview au média en ligne Brut ce jeudi

Emmanuel Macron répondra à des questions dans l'actualité, notamment les sujets liés à la laïcité, l'identité, le Covid-19 ou l'écologie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron le 6 novembre 2020/ (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le président de la République Emmanuel Macron donnera une interview jeudi après-midi en direct au média en ligne Brut, a appris franceinfo lundi 30 novembre auprès du média en ligne. Dans cette interview "destinée à la jeunesse", le chef de l'Etat a prévu de répondre d'abord aux questions de plusieurs journalistes, puis directement aux internautes. L'interview sera à suivre sur franceinfo, à la radio et à la télévision (canal 27), ainsi que sur le site internet et sur la page Facebook de franceinfo.

Emmanuel Macron reviendra sur l'actualité récente et les violences policières. "Quelques jours avant le passage du projet de loi 'confortant les principes républicains' en Conseil des ministres, le président de la République Emmanuel Macron sera interrogé sur les principales thématiques qui intéressent la jeunesse aujourd'hui, précise Brut dans un communiqué, et notamment les sujets liés à la laïcité, l'identité, la 'Génération Covid' ou l'écologie. Cet entretien sera également l'occasion de répondre aux questions liées à l'actualité récente, notamment dans le contexte des violences policières survenues dernièrement."

Vendredi soir, Emmanuel Macron avait dénoncé "l'agression inacceptable" du producteur noir Michel Zecler par des policiers, à la veille d'une journée de mobilisation contre le texte de loi "sécurité globale" et les violences policières. Plus de 130 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, 500 000 selon les organisateurs, ont défilé samedi dans une centaine de villes de France

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Producteur passé à tabac par des policiers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.