Cet article date de plus de deux ans.

Piétons traînés en voiture en Seine-Saint-Denis : les deux suspects présentés à un juge d'instruction jeudi matin

Deux personnes ont déposé plainte dans cette affaire. 

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le Palais de justice de Bobigny (Seine-Saint-Denis). (SUZANNE SHOJAEI / RADIO FRANCE)

Deux hommes soupçonnés d'avoir traîné des piétons sur plusieurs mètres depuis leur voiture samedi et dimanche soir à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, étaient toujours en garde à vue mercredi 12 janvier à la mi-journée et vont être présentés à un juge d'instruction jeudi matin.

Deux personnes ont déposé plainte dans cette affaire. La vidéo des faits a été largement diffusée sur les réseaux sociaux.

Une ITT de 45 jours pour l'une des deux victimes

Le parquet de Bobigny a indiqué à franceinfo qu'une information judiciaire sera ouverte jeudi 13 janvier pour "Violences en réunion avec arme et avec préméditation ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours". Une des deux victimes - un homme de 67 ans - a une ITT de 45 jours.

Pour le suspect qui a filmé la scène, cette information judiciaire est aussi ouverte pour "violences en réunion avec arme et avec préméditation ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours, en récidive" et pour "Diffusion d'images relatives à la commission d'une infraction". Par ailleurs, le parquet a aussi retenu les motifs d'inculpation suivants : "Violences sans ITT en réunion" (dont en récidive pour l'un des deux) et "Conduite malgré suspension du permis" pour le conducteur du véhicule.

L'un de ces hommes est en garde à vue depuis lundi après-midi. Il a été rapidement identifié sur la vidéo des faits par les policiers locaux qui lui ont donné rendez-vous sur un parking et l'ont interpellé. Le deuxième s'est rendu au commissariat de Noisy-le-Sec mardi matin vers 5h15 et a déclaré avoir filmé et diffusé la vidéo, précisait le parquet mardi. Les deux suspects sont connus de la justice, dont le deuxième pour des faits de violences, selon une source proche de l'enquête à franceinfo.

"Tu vas courir maintenant"

Deux plaintes ont été déposées dans cette affaire par une femme n'apparaissant pas dans la vidéo des faits et par l'une des deux victimes qui y apparaissent - l'autre n'étant pas encore identifiée. Cet homme de 67 ans a expliqué à franceinfo que, samedi soir, "il y a quatre hommes dans une voiture, il y en a un, le conducteur, qui m'a demandé une cigarette. J'ai voulu lui donner, il m'a saisi la main, il ne m'a pas lâché, je n'ai pas pu desserrer son étreinte et il m'a dit 'tu vas courir maintenant'. Il a accéléré sur 100 mètres, j'ai couru. Après il m'a lâché, je suis tombé la face contre terre". Il a déclaré souffrir de deux fractures, au pied et à l'épaule, et de plusieurs ecchymoses, et a affirmé à franceinfo que le médecin légiste lui a donné 45 jours d'ITT. Il a confié également avoir fait l'objet de pression pour retirer sa plainte.

Les enquêteurs recherchent toujours les autres passagers du véhicule.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.