Cet article date de plus de deux ans.

Seine-Saint-Denis : un homme en garde à vue après la diffusion d'une vidéo montrant des agressions depuis un véhicule

Des jeunes hommes se sont filmés à bord d'une voiture dans les rues de Noisy-Le-Sec en train de tirer des personnes, les obligeant à courir à côté du véhicule.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Noisy-Le-Sec (Seine-Saint-Denis). (GOOGLE MAPS)

Une enquête a été ouverte après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant des agressions depuis un véhicule, indique la préfecture de police de Paris sur Twitter lundi 10 janvier. Elle recherche les auteurs de ces "agressions gratuites". L'une des victimes a déposé plainte, a appris franceinfo auprès d'une source policière. L'un des suspects a été placé en garde à vue ce lundi, selon le parquet de Bobigny confirmant une information de BFM TV.

Cette vidéo, intitulée "fou rire de la soirée", a été tournée dimanche soir à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis, selon une source policière de franceinfo. Elle montre des jeunes hommes à bord d'une voiture blanche en circulation. L'un d'eux attrape les bras d'un piéton par la fenêtre du véhicule et celui-ci se retrouve obligé de courir à côté de la voiture qui avance pour ne pas tomber, jusqu'à ce que le jeune homme ne le lâche et qu'il finisse par chuter. Puis, la scène recommence avec un autre homme, qui semble âgé. Un jeune lui dit : "Wallah tu vas courir" et la victime lui répond plusieurs fois "arrête tes conneries" en le suppliant, avant de finir par tomber aussi par terre. Pendant ces deux scènes, les passagers du véhicule rient abondamment.

Une plainte déposée

L'une des victimes a déposé plainte. Selon une source syndicale, il s'agit du deuxième homme présent sur la vidéo, âgé d'environ 70 ans. Il dit être sorti de chez lui vers 23h30 pour acheter des cigarettes et s'être fait accoster par trois personnes à bord d'un véhicule. Il s'est approché et c'est là qu'il a été saisi par les bras et qu'il a été traîné sur plusieurs mètres avant de tomber. Il est blessé à l'épaule et au bras et souffre de plusieurs écorchures.

L'enquête a été ouverte après le signalement de la vidéo sur le plateforme Pharos, créée en 2009 par le gouvernement pour signaler les contenus et comportements en ligne illicites, a précisé la préfecture de police de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.