Cet article date de plus d'un an.

Justice : le procès des Barjols, militants d'ultra-droite qui visaient Emmanuel Macron, s'est ouvert

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Justice : le procès des Barjols, militants d'ultra-droite qui visaient Emmanuel Macron, s'est ouvert
Article rédigé par France 3 - H. Puffeney
France Télévisions
France 3
Le procès des Barjols, militants d'ultra-droite qui voulaient attaquer Emmanuel Macron, s'est ouvert. Le journaliste Hugo Puffeney est en direct du tribunal de Paris, mardi 17 janvier.

Le projet d'attentat contre Emmanuel Macron des Barjols, militants d'ultra-droite, fait l'objet d'un procès, mardi 17 janvier, à Paris. "En novembre 2018, les Barjols auraient envisagé de s'en prendre directement à Emmanuel Macron avec une lame en céramique alors qu'Emmanuel Macron était en train de commémorer l'armistice", indique le journaliste Hugo Puffeney, en direct du tribunal judiciaire de Paris, mardi 17 janvier. 

D'autres projets d'attentats découverts 

"Lors des perquisitions, les enquêteurs ont aussi retrouvé des traces d'entraînement paramilitaire, des dizaines d'armes, des munitions. Il y avait même des plans détaillés pour fabriquer des explosifs", précise le journaliste. D'autres projets d'attentats contre des mosquées et contre des synagogues ont également été évoqués par les Barjols. Pour la défense, ces projets n'étaient pas matérialisés. Selon elle, "les Barjols avaient certes une colère, un ras-le-bol généralisé, mais n'avaient pas réellement de projet d'attentat", rapporte Hugo Puffeney. Les Barjols encourent jusqu'à dix ans de prison. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.