Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Gironde : 24 heures au cœur des incendies, auprès des pompiers mobilisés

Publié Mis à jour
VIDEO. Incendies en Gironde : 24 heures auprès des pompiers mobilisés
VIDEO. Incendies en Gironde : 24 heures auprès des pompiers mobilisés VIDEO. Incendies en Gironde : 24 heures auprès des pompiers mobilisés (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions

Quelque 1 200 soldats du feu sont mobilisés pour tenter de maîtriser les incendies des secteurs de la Teste-de-Buch et de Landiras (Gironde), qui ont déjà ravagé près de 11 000 hectares de végétation. 

Ils font équipe en duo dans l'enfer des flammes. Deux pompiers volontaires dans une lutte acharnée. Leur progression est difficile, une bataille presque au corps-à-corps dans des conditions extrêmes. "On est un binôme, on se complète", décrit l'un d'entre eux. 

Dans le secteur de la Teste-de-Buch et de Landiras (Gironde), les flammes ont ravagé près de 11 000 hectares de végétation depuis mardi 12 juillet. Quelque 1 200 soldats du feu sont mobilisés pour tenter de maîtriser ces incendies dévastateurs. Une équipe de France 2 a suivi une brigade de pompiers, au cœur de ces incendies. 

"C'est un peu compliqué, on ne va pas se mentir", décrit un soldat du feu. "Il fait chaud, on a les fumées qui sont assez prenantes au niveau respiratoire. Il faut faire le boulot, on est là pour, les populations comptent sur nous. Donc on donne le meilleur de nous-même." Les accalmies sont rares pour l'équipe, solidaire jusqu'au partage de l'eau. Leurs corps souffrent. 

Une situation inédite pour certains

À l'aube, un pompier confie son ressenti face à la progression des flammes"C'est chez nous, ce sont nos terres donc forcément, ça touche. J'habite à 30 km", souligne-t-il. "On a quand même une petite peur que ça se propage, que ça prenne de l'ampleur (...) C'est vrai que c'est assez touchant." 

Sur le terrain, d'autres pompiers prennent le relais face au retour incessant des flammes. Les départs de feu se multiplient et la température dépasse les 40°C. Un pompier mobilisé, venu des Ardennes, n'avait jamais été confronté à une telle situation. 

Dimanche soir, de nouvelles évacuations étaient en cours sur le secteur de Landiras, tandis que "la situation se dégrade" à la Teste-de-Buch. Les prochaines heures s'annoncent comme "les plus difficiles" que devront affronter les soldats du feu depuis le début des incendies, a déclaré auprès de l'AFP le porte-parole des pompiers dans le département, le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.