Bobigny : le choc après l'incendie mortel

Quatre personnes, dont deux fillettes, ont perdu la vie dans l'incendie survenu jeudi 27 décembre, dans un immeuble d'habitation de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Un feu probablement d'origine accidentelle.

FRANCE 3

Au milieu d'un logement en partie calciné, pompiers et enquêteurs continuent minutieusement leurs fouilles toute la journée, à la recherche d'indices, au lendemain de l'incendie meurtrier survenu jeudi 27 décembre dans un immeuble d'habitation à Bobigny (Seine-Saint-Denis). "J'ai entendu des cris en bas, beaucoup de cris, un enfant surtout qui criait 'ma mère est encore dedans'", confie un habitant. Il est près de 21h20, jeudi soir, et les flammes s'échappent par la fenêtre d'un appartement. Selon les premiers éléments de l'enquête, ce serait une lampe qui aurait pris feu en tombant sur un matelas.

Des habitants pris au piège

À leur arrivée, les pompiers demandent aux habitants de rester confinés et parviennent à extraire trois personnes. Mais d'autres habitants du neuvième étage ont pris l'ascenseur pour tenter de fuir et ont été pris au piège. Au total, il y a quatre morts et cinq blessés. Au lendemain du drame, certains habitants mettent en cause la vétusté du logement. Pourtant, selon le bailleur, cet immeuble HLM des années 1970 n'était pas en mauvais état.

Le JT
Les autres sujets du JT
Quatre personnes, dont deux fillettes, ont perdu la vie dans l\'incendie survenu jeudi 27 décembre, dans un immeuble d\'habitation de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Un feu probablement d\'origine accidentelle.
Quatre personnes, dont deux fillettes, ont perdu la vie dans l'incendie survenu jeudi 27 décembre, dans un immeuble d'habitation de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Un feu probablement d'origine accidentelle. (FRANCE 3)