Femme enceinte tuée par des chiens dans l'Aisne : l'enquête pour "homicide involontaire" confiée à un juge d'instruction

Les investigations techniques de prélèvements génétiques sur les chiens se sont achevées et concernent les cinq chiens du couple et 62 chiens de l'association de chasse à courre.

Le corps d\'une jeune femme enceinte, âgée d\'une trentaine d\'années, a été retrouvé sur un chemin de la forêt de Retz, dans la commune de Saint-Pierre-Aigle, le 17 novembre 2019.
Le corps d'une jeune femme enceinte, âgée d'une trentaine d'années, a été retrouvé sur un chemin de la forêt de Retz, dans la commune de Saint-Pierre-Aigle, le 17 novembre 2019. (JULIEN ASSILY / MAXPPP)

Après la découverte du corps d'Elisa Pilarski, une femme de 29 ans, enceinte de six mois, victime d'une attaque de chiens, samedi, dans les bois, sur la commune de Saint-Pierre-Aigle, dans l'Aisne, le parquet de Soissons annonce, mercredi 20 novembre, dans un communiqué dont franceinfo a eu connaissance, l'ouverture d'une information judiciaire. Un juge d'instruction va donc mener une enquête pour "homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement résultant de l'agression commise par des chiens". 

Les investigations techniques de prélèvements génétiques sur les chiens se sont achevées, affirme le parquet de Soissons. "Après rectification du nombre de chiens qui ont fait l'objet de ces prélèvements celui-ci est finalement de 67 chiens : les cinq chiens du couple et 62 chiens de l'association le rallye de la passion", précise le procureur de la République.