Cet article date de plus de cinq ans.

Une évasion à la prison de Besançon

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Une évasion à la prison de Besançon
France 3
Article rédigé par
France Télévisions
Le détenu effectuait une sortie vélo encadrée par des surveillants lorsqu'il leur a faussé compagnie.

Mercredi 7 octobre, cinq détenus encadrés par trois moniteurs sportifs ont eu une permission de sortie pour une journée VTT sur les bords du Doubs. Lors du retour sur une aire de repos, un détenu belge de 52 ans, condamné en juillet à un an de prison pour un convoyage de cannabis, fait quelques pas et disparaît.

"Il a demandé à un moment donné à aller voir une voiture ancienne [...]. Il a traversé la rue pour aller voir cette voiture. Le temps qu'on se rende compte qu'il n'était plus là, il avait évidemment disparu", détaille Edwige Roux-Morizot, procureure de la République de Besançon.

Un détenu exemplaire

Une évasion incompréhensible pour les autorités judiciaires. À la maison d'arrêt de Besançon, qui organise cinq à six sorties annuelles de ce type, Charles Klink était un détenu exemplaire, considéré même comme auxiliaire d'encadrement. Il était libérable en avril prochain et fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.