Les permissions de sortie, un cadre très spécifique

France 2 fait le point sur les critères mis en place par la justice dans le cadre des permissions de sortie.

France 2

Quelques jours après la fusillade qui met en cause un homme qui s'est évadé après sa permission de sorties, France 2 fait le point sur ce dispositif.
Combien y a-t-il chaque année d'évasions au cours de permissions de sortie ? "Moins de 300 détenus ne regagnent pas chaque année au bout de 48 heures la prison. 300 sur les 50 permissions de sortie accordée chaque année, ce qui veut dire un échec de 0,5%, évidemment avec les conséquences que l'on connait. Petite précision, il s'agit de sortie sans surveillance, c'est donc un contrat de confiance entre la justice et le détenu", explique le journaliste de France 2.

Condamné à perpétuité

Sur quels critères accorde-t-on les permissions de sortie ? C'est une décision du juge d'application des peines. Les condamnés doivent avoir effectué la moitié de leur peine. En revanche, les condamnés à perpétuité n'ont pas la possibilité de permissions de sortie. "Et surtout, cela doit répondre à un cadre de réinsertion de maintien de liens familiaux ou bien de démarches administratives", explique aussi le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un symbole de la justice sur le frontispice du tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 16 avril 2015.
Un symbole de la justice sur le frontispice du tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 16 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)