Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Affaire Maëlys : un rappeur écrit une chanson en hommage à la petite fille

Dans un morceau mis en ligne sur Facebook, Mone Lakame salue la mémoire de l'enfant, enlevée et tuée par Nordahl Lelandais fin août.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passants déposent des fleurs et des bougies à la mémoire de Maëlys de Araujo, le 15 février 2018 à Pont-de-Beauvoisin (Savoie). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

"Je ne sais pas trop chanter, mais ça vient du plus profond de mon âme." Dans un morceau de rap mis en ligne sur Facebook vendredi 16 février, le Marseillais Mone Lakame rend hommage à Maëlys, la fillette dont Nordahl Lelandais a avoué le meurtre. "Ce qu'il lui est arrivé, peut arriver à chacun de nous... Paix à son âme et force à ses parents", justifie-t-il sur le réseau social.

"Je n'ai pas pu te dire au revoir, mais comment savoir que ce soir-là, c'était ton dernier regard que tu m'adressais tendrement toi mon enfant, chante le rappeur amateur de 35 ans, sur des photos de la petite fille. J'ai mal Maëlys, te voir partir comme ça pour moi est un vrai supplice. Je n'ai pas pu te protéger, c'est ce qui me rend le plus triste."

Interrogé par 20 Minutes, Mone Lakame explique sa démarche. "Je pense que comme tous les Français, j’ai été pris aux tripes. On a vécu cette histoire comme si on y était, seconde par seconde. Je suis papa d’un petit garçon et j’ai eu l’impression qu’à travers Maëlys, on kidnappait mon fils", confie-t-il. Le rappeur dit avoir hésité avant de mettre en ligne le morceau, par peur de gêner la famille. Mais la mère de l'enfant a partagé la chanson sur son profil Facebook et la vidéo a été vue plus de 400 000 fois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.