Nordahl Lelandais : le suspect nie tout

Nordahl Lelandais a été mis en examen, ce mercredi 20 décembre dans le cadre de l'affaire sur la disparition d'Arthur Noyer. Depuis Chambéry (Savoie), le journaliste Étienne Prigent fait le point.

FRANCE 2

Le journaliste Étienne Prigent, depuis Chambéry (Savoie), explique que "c'est presque une constante, en fait, depuis le tout début de l'affaire Maëlys : peu importe les contradictions, peu importe les éléments troublants qu'on lui présente, Nordahl Lelandais répond à toutes les questions avec beaucoup de calme, beaucoup de sang-froid et surtout, il nie systématiquement, quitte à revenir parfois sur ses toutes premières déclarations, voire à les modifier si nécessaire".

Premier recours au droit au silence

Le journaliste ajoute : "Pendant ces dernières 48 heures, il a ainsi confirmé sa présence aux multiples endroits et aux multiples horaires indiqués par la gendarmerie, mais encore une fois, il a systématiquement réfuté tous les faits qui lui sont reprochés. Seule différence, peut-être, par rapport à l'affaire Maëlys : quand il a été présenté au juge qui l'a mis en examen, ce mercredi 20 décembre après-midi, il n'a, selon le procureur, rien répondu. Son tout premier recours, semble-t-il, au droit au silence".

Le JT
Les autres sujets du JT
Perquisition au domicile de Nordahl Lelandais, à Domessin (Savoie), le 5 septembre 2017. 
Perquisition au domicile de Nordahl Lelandais, à Domessin (Savoie), le 5 septembre 2017.  (MAXPPP)