Cet article date de plus de deux ans.

Meurtre d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais a campé sur sa version des faits

Publié
Meurtre d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais a campé sur sa version des faits
Meurtre d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais a campé sur sa version des faits Meurtre d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais a campé sur sa version des faits (France 2)
Article rédigé par France 2 - P. Forgue
France Télévisions
France 2

C’est le troisième jour du procès de Nordahl Lelandais, mercredi 5 mai. Ce dernier est jugé pour le meurtre du caporal Arthur Noyer, en avril 2017. L’accusé maintient sa ligne de défense : une bagarre qui a mal tourné.

Mardi 4 mai, jugé à Chambéry (Savoie), Nordahl Lelandais a livré sa version de la nuit du 11 au 12 avril 2017. Il a confirmé avoir bien pris Arthur Noyer en stop, il l’aurait conduit à sa demande à Saint-Baldoph (Savoie), où le jeune homme l’aurait accusé d’avoir volé son téléphone portable. Il lui aurait porté les premiers coups, l’accusé n’aurait fait que riposter. Il aurait même tenté de lui faire deux messages cardiaques lorsqu’il l’a vu inanimé au sol.

Témoignage de la famille

Une version qui ne colle pas sur plusieurs points avec les résultats de l’enquête, notamment parce qu’Arthur Noyer c’est bien fait voler son téléphone un peu plus tôt, mais il l’a récupéré et n’a pas souhaité porter plainte. Il ne connaissait personne à Saint-Baldoph, aucune raison donc qu’il souhaite y être conduit. Et il n’était pas bagarreur. La famille d’Arthur Noyer ne croit pas à cette version des faits, elle viendra probablement le dire à la barre, mercredi 5 mai.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.