Cet article date de plus d'un an.

Téléphones portables : les boutiques, nouvelles cibles favorites des braqueurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Téléphones portables : les boutiques, la nouvelle cible favorite des braqueurs
Téléphones portables : les boutiques, la nouvelle cible favorite des braqueurs Téléphones portables : les boutiques, la nouvelle cible favorite des braqueurs (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - M. Khiat, R. Moquillon, T. Breton, M. Hautville, A. Lopez
France Télévisions
France 2
Le nombre de braquages dans les boutiques de télécoms a largement augmenté au cours des dernières années, au point qu’à Paris, les vendeurs seront bientôt classés par la police comme "personnes vulnérables".

Les téléphones portables, les nouveaux produits de luxe, sont vendus à plus de 1 000 euros l’unité. Sans protection particulière, ils sont ainsi la nouvelle cible des braqueurs. Une salariée d’une enseigne d’Île-de-France a été la cible d’un braquage armé. Les voleurs sont repartis avec 50 000 euros de butin. "Ils sont rentrés à deux. Le premier avait un pistolet à la main. Ils disent 'c’est un braquage, si vous n’obéissez pas je vais vous tuer'", explique-t-elle.

Les vendeurs de téléphones, bientôt des "personnes vulnérables"

Sur les 2 000 magasins de télécoms en France, de plus en plus déclarent des vols. Les cibles favorites des malfaiteurs sont les petites enseignes du centre-ville. "C’est des cibles faciles puisque vous avez plusieurs échappatoires, vous avez quelques employés, pas forcément d’agent de sécurité", explique Reda Belhaj, secrétaire départemental Unité SGP police Val-de-Marne. À Paris, les vendeurs de boutiques de téléphones seront bientôt classés par la police comme "des personnes vulnérables", au même titre que les bijoutiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.