VIDEO. Des salariées font elles-mêmes la promo de La Lauragaise, ex-Spanghero

Dans une grande surface de Limoux (Aude), une employée arpente les rayons pour promouvoir les produits de la nouvelle marque, qui a remplacé Spanghero, mis en cause dans l'affaire de la fraude à la viande de cheval.

HELENE VERGNE et OLIVIER COMBE - FRANCE 2

Le travail a repris chez Spanghero à Castelnaudary (Aude), sous le nouveau nom de La Lauragaise, pour assurer l'avenir des quelques dizaines d'emplois ayant survécu au scandale de la viande de cheval. L'entreprise, spécialisée dans la vente de viande et de plats cuisinés, a enregistré davantage d'activité que prévu pour son premier mois, a-t-elle annoncé : "L'activité plats cuisinés a d'ores et déjà repris à hauteur de 50 % et devrait atteindre 70 % dès le début du mois de septembre", selon les dirigeants.

A Limoux (Aude), une salariée arpente les rayons d'une grande surface au contact des clients afin de promouvoir les produits de La Lauragaise. Brigitte est animatrice, mais aussi employée sur les chaînes de fabrication à Castelnaudary. "Il faut bien lancer l'entreprise (...) nous sommes volontaires", confie-t-elle aux reporters de France 2.

Trois enseignes de la grande distribution (Auchan, Leader Price et Système U), "mènent leurs audits sur la chaîne de production" de La Lauragaise avant de passer d'éventuelles commandes. Laurent Spanghero, 74 ans, a repris les commandes de l'entreprise qu'il avait fondée avec son frère Claude en 1970, avant que la famille ne la cède en 2009 à la coopérative basque Lur Berri.

Laurent Spanghero, fondateur pluis repreneur de la marque sous le nom La Lauragaise, présente ses produits sur la chaîne de l\'usine de Castelnaudary, 29 août 2013. 
Laurent Spanghero, fondateur pluis repreneur de la marque sous le nom La Lauragaise, présente ses produits sur la chaîne de l'usine de Castelnaudary, 29 août 2013.  (REMY GABALDA / AFP)