Violences policières : de nombreuses marches citoyennes en France

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Violences policières : de nombreuses marches citoyennes en France
Violences policières : de nombreuses marches citoyennes en France Violences policières : de nombreuses marches citoyennes en France (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Delpech, C. Dupeyrat, D. Leroy, N. Guilbaud, M. Goetz, T. Sitter, I. Hassid
France Télévisions
Un peu partout en France, samedi 8 juillet, des cortèges ont été organisés pour dénoncer les violences policières, alors que le jeune Nahel, 17 ans, est décédé fin juin après le tir d’un policier. Des manifestants expliquent aussi défendre "la liberté de manifester".

Plusieurs marches en hommage à Nahel et contre les violences policières étaient organisées en France, samedi 8 juillet. Dans la matinée, à Strasbourg (Bas-Rhin), plus de 500 personnes y ont participé, longeant le centre-ville. "Ce qui s'est passé avec le meurtre de Nahel, ça n'affecte pas que les gens des quartiers. Ça affecte les classes populaires de partout en France et ça affecte tous les Français", déclare un manifestant.

Sauvegarder "la liberté de manifester"

À Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), une manifestation réunissant 150 personnes s'est déroulée dans le calme. "La liberté de manifestation est importante à sauvegarder. La récupération politique qui a été faite [de l'affaire] par l'extrême droite nous paraît déplorable", argumente Jean-Luc Boero, président de la section de la Ligue des droits de l'Homme à Saint-Nazaire. Même ambiance à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, où aucun débordement n'a eu lieu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.