Vidéo Législatives 2024 : face aux critiques, Adrien Quatennens renonce à sa candidature dans le Nord

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
VIDEO. Adrien Quatennens retire sa candidature aux législatives
VIDEO. Adrien Quatennens retire sa candidature aux législatives VIDEO. Adrien Quatennens retire sa candidature aux législatives (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
"Je n'entends pas plus longtemps que ma candidature soit utilisée contre La France insoumise et le Nouveau Front populaire pour leur nuire", a déclaré le député sortant lors d'une allocution.

Adrien Quatennens jette l'éponge. Le député sortant La France insoumise a annoncé, au cours d'une allocution prononcée dimanche 16 juin, qu'il renonçait à se présenter dans la première circonscription du Nord. Son investiture par LFI était contestée en interne et par les partenaires de son parti au sein du Nouveau Front populaire, en raison de sa condamnation en 2022 à quatre mois de prison avec sursis pour des violences conjugales. "Je n'entends pas plus longtemps que ma candidature soit utilisée contre La France insoumise et le Nouveau Front populaire pour leur nuire dans un moment où toute l'énergie doit être utilisée pour battre l'extrême droite", a-t-il déclaré.

"Nous saluons cette décision de responsabilité, prise en accord avec la direction de La France insoumise, a commenté la formation dans un communiqué. Dans le contexte d'un affrontement avec l'extrême droite, il a choisi de ne pas faire de sa personne un obstacle à la dynamique du Nouveau Front populaire". En lieu et place, "le comité électoral de LFI a décidé d'investir Aurélien Le Coq, co-animateur national des Jeunes insoumis·e·s". Le parti réclame également "le retrait de toute candidature dissidente" et le "soutien de l'ensemble des formations politiques".

Une candidature dissidente dans la circonscription

La veille, la militante féministe Amy Bah s'était portée candidate face à Adrien Quatennens dans cette même circonscription du Nord, qualifiant le député sortant de "talon d'Achille de gauche". La juriste de 27 ans avait reçu le soutien des Ecologistes-EELV, du Parti communiste français, du Parti socialiste et du mouvement Place publique. Elle a annoncé avoir déposé sa candidature en préfecture, dans un message posté sur X.

"Toutes nos forces sont engagées pour vaincre l'extrême droite et arriver au pouvoir avec le Nouveau Front populaire", écrit pour sa part Aurélien Le Coq sur le réseau social X. "L'unité du nouveau Front populaire face au fascisme doit être préservée à tout prix." Les Ecologistes, prenant acte du désistement d'Adrien Quatennens, ont finalement accordé leur soutien à Aurélien Le Coq.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.