Résumé du premier tour

Les résidents d'Err ont été invités à voter le 15 mars 2020 pour les élections municipales. À l'issue du 1er tour des municipales, les électeurs ont été 64,80 % à aller aux urnes, contre 74,65 % en 2014. On observe ainsi une baisse de -9,85 points du taux de participation. La participation dans le département des Pyrénées-Orientales a baissé depuis l'élection précédente. Elle était de 78,25 %, contre 65,14 % cette année.

Un candidat a emporté au moins 50 % des voix et plus de 25 % des votes des inscrits ? Il va donc siéger au conseil municipal.

Err : qui est en tête à l'issue du 1er tour des municipales 2020 ?

L'identité des 15 membres du conseil municipal d'Err (66) est donc maintenant connue dès le 1er tour des élections municipales 2020. C'est Christophe Escach qui se retrouve en tête après le premier tour des municipales : il obtient 93,35 % des suffrages. 92,25 % des votants ont choisi de soutenir Michel Magnan. Les candidats Maxime Brunet, Julie Cros et Eliane Ribot, en affichant un score de 91,88 %, gagnent la troisième position. Certains élus, au nombre desquels figurent Isabelle Orozco (90,03 %), David Estragues (88,19 %), Pascal Naudeillo (87,82 %), Marie-Noëlle Imbern (87,45 %), Stéphane Tubau (86,34 %), Isidore Peyrato (84,50 %), Bernard Tarizzo (83,76 %), Jeannine Fauqueux (83,02 %), Alain Ponsaille (81,18 %) et André Colomer (78,96 %), ont également emporté un pourcentage élevé des votes.

1,08 % des citoyens ont voté blanc dans ce village. De plus, 1,44 % des votes ont été jugés nuls.

Ayant été choisis, les conseillers municipaux sont conviés à élire – parmi eux – le prochain maire.

Résultats du premier tour - Err

Abstention : 35.2% Participation : 64.8%

Résultats détaillés du tour 1

  • Christophe ESCACH, 93.35%



    Christophe ESCACH

    93.35 %

    253 votes

  • Michel MAGNAN, 92.25%



    Michel MAGNAN

    92.25 %

    250 votes

  • Maxime BRUNET, 91.88%



    Maxime BRUNET

    91.88 %

    249 votes

  • Julie CROS, 91.88%



    Julie CROS

    91.88 %

    249 votes

  • Eliane RIBOT, 91.88%



    Eliane RIBOT

    91.88 %

    249 votes

  • Isabelle OROZCO, 90.03%



    Isabelle OROZCO

    90.03 %

    244 votes

  • David ESTRAGUES, 88.19%



    David ESTRAGUES

    88.19 %

    239 votes

  • Pascal NAUDEILLO, 87.82%



    Pascal NAUDEILLO

    87.82 %

    238 votes

  • Marie-Noëlle IMBERN, 87.45%



    Marie-Noëlle IMBERN

    87.45 %

    237 votes

  • Stéphane TUBAU, 86.34%



    Stéphane TUBAU

    86.34 %

    234 votes

  • Isidore PEYRATO, 84.5%



    Isidore PEYRATO

    84.5 %

    229 votes

  • Bernard TARIZZO, 83.76%



    Bernard TARIZZO

    83.76 %

    227 votes

  • Jeannine FAUQUEUX, 83.02%



    Jeannine FAUQUEUX

    83.02 %

    225 votes

  • Alain PONSAILLE, 81.18%



    Alain PONSAILLE

    81.18 %

    220 votes

  • André COLOMER, 78.96%



    André COLOMER

    78.96 %

    214 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 625 habitants
  • 429 inscrits
  • Votants278 inscrits 64.8%
  • Abstentionnistes151 inscrits 35.2%
  • Votes blancs3 inscrits 1.08%

Article à la une des élections

Crise sanitaire, économique... Pourquoi les politiques se passionnent pour la dette

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Err : le contexte politique des élections municipales

En mars 2020, toutes les communes françaises sont invitées à élire leurs nouveaux conseillers municipaux. Ces élections auront lieu les 15 et 22 mars prochains. Le principe de la liste ne s'applique pas dans les communes de moins de 1 000 habitants. Chaque citoyen a en effet la possibilité de choisir directement ses candidats, parmi tous ceux qui ont confirmé leur candidature.

Qui allons-nous retrouver à Err, pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. Maxime Brunet se présente. Les candidatures d'André Colomer, Julie Cros, Christophe Escach, David Estragues, Jeannine Fauqueux, Marie-Noëlle Imbern, Michel Magnan, Pascal Naudeillo, Isabelle Orozco, Isidore Peyrato, Alain Ponsaille, Eliane Ribot, Bernard Tarizzo et Stéphane Tubau sont aussi validées.

Pour information : au premier tour, les candidats ont la possibilité d'être élus sous réserve d'atteindre une majorité absolue et d'avoir rassemblé les votes de plus du quart des votants enregistrés sur les listes. Dans l'éventualité d'un second tour, ils doivent obtenir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Err : quels sont les enjeux des Municipales ?

À la suite des élections municipales 2020, les 15 et 22 mars 2020, le conseil municipal de la commune d'Err sera connu. Sont concernées par ces élections les personnes majeures qui résident ou s'acquittent de leurs impôts dans la commune dont il est question. Les électeurs peuvent être français, ou membres de l'UE.

Tendances des Municipales 2014

En quoi consiste un scrutin plurinominal avec panachage ? C'est un scrutin qui concerne les municipales, pour les villes de moins de 1000 habitants. Cela signifie que les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent également élire des membres de deux listes différentes.
Err : le 23 mars 2014, dès le soir du premier tour, les habitants avaient choisi 15 membres du conseil municipal de la commune. Les candidats Chritophe Escach et Céline Saison avaient été élus par les Errois pour les administrer. À leurs côtés, on pouvait voir Pascal Naudeillo, André Colomer, Jérôme Boudon, Isabelle Orozco mais aussi Bernard Tarizzo et Eliane Ribot.
D'assez nombreux votants ont placé un bulletin dans l'urne : 318 d'entre eux ont fait le déplacement parmi les 426 inscrits, ce qui correspond à une forte baisse de la participation depuis 2008 (82,43 % aux dernières élections municipales).

Y a-t-il eu une continuité entre cette élection et les suivantes ?

En 2017 se sont tenues les Présidentielles, parmi plusieurs élections que l'on décompte depuis les précédentes Municipales. En 2017, au premier tour des précédentes élections présidentielles, les résidents d'Err ont fait leur choix : les résultats ont été différents de ce qui a pu ressortir à l'échelle nationale.
On remarque une disparité dans les scores du premier tour : Emmanuel Macron (En marche !) se trouve derrière dans le classement avec 22,92 % des votes, mais Marine Le Pen (Front national) d'une part, et Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) d'autre part totalisaient respectivement 24,4 % et 23,51 % des suffrages. Avec 59,04 % des voix, le choix des électeurs d'Err a été à l'avantage d'Emmanuel Macron. La part de votants parmi les habitants d'Err s'élevait à 327 au second tour, soit 78,8 % de participation.
La liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a été cautionnée par beaucoup d'Errois aux Européennes 2019, ce qui lui a permis de réaliser un score de 20,62 %, devant Renaissance (soutenue par La République en Marche) qui a obtenu 20,1 % des suffrages.

Quelques informations sur Err

Cerner les scores des municipales n'est faisable qu'au vu des chiffres socio-économiques de la commune. Chômage, immobilier, accès aux soins... tous ces éléments vous informeront sur le scrutin qui a lieu les 15 et 22 mars 2020.

Quel est le profil des habitants d'Err ?

Err, avec ses 673 résidents, est une ville des Pyrénées-Orientales. On trouve avec Err, au sein des communes qui composent la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne, Targassonne, Palau-de-Cerdagne ou bien Dorres. Les résidents de l'agglomération sont peu âgés. La majorité des Errois ont entre 25 et 54 ans et 22,04 % se situent entre 55 et 64 ans. Assez élevée, la part d'immigration représente 11,41 % des individus vivant à Err.

Emploi, logement, revenus... Comment vivent les habitants d'Err ?

Le marché de l'emploi se retrouve dans les données qui suivent. On observe la prépondérance des catégories socioprofessionnelles suivantes : 63,27 % des Errois actifs sont des employés et professions intermédiaires. Dans l'ensemble, 45,33 % de la population ont une activité professionnelle, soit environ 302 personnes. Les allocations de chômage sont touchées par 12 % de la population erroise. Plus de la moitié de ces bénéficiaires sont des hommes.
Err révèle des résultats similaires à la moyenne nationale quant aux revenus par habitant. Les Errois ont gagné en moyenne 19 307 € par an sur l'année 2016. En France, on parle de plus de 20 000 € par an en 2014.
Les Errois sont-ils propriétaires ou locataires ? De quel type de bien ? Les données suivantes vous éclaireront sur le propos. Question location, on compte 7 % d'appartements non HLM de 3 pièces et 6 % d'appartements non HLM de 4 pièces qui sont occupés par des locataires. Dans quoi investissent les Errois pour devenir propriétaires ? Ils s'avèrent presque 15 % à choisir une maison de 6 pièces et moins de 15 % une maison de 5 pièces.

Qu'en est-il du cadre de vie dans la commune d'Err ?

À noter : les infrastructures erroises (hôpitaux, gares, écoles...) sont assez nombreuses dans la commune. Avec ses 100 enfants âgés de 0 à 15 ans à Err, il est clair que la ville compte peu de familles par rapport à son nombre total de résidents. Chaque année, 306 passagers vont et viennent au pas de course dans la gare d'Err.
Un environnement de vie sain veut dire peu de pollution. Des indices peuvent vous renseigner à ce sujet. À noter : la qualité de l'eau se révèle à 50 % conforme. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on peut noter qu'elle remplit les normes tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.