← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Rejet-de-Beaulieu

Résumé du premier tour

Les élections municipales ont mobilisé les habitants de Rejet-de-Beaulieu le 15 mars 2020. Le 1er tour des élections municipales avait réuni 80,54 % des citoyens en 2014. Ils étaient, cette année, 61,27 % à avoir voté (ce qui équivaut à une baisse de -19,27 points). La participation dans le département du Nord a baissé depuis l'élection précédente. Elle était de 71,07 %, contre 52,09 % cette année.

Un siège au conseil municipal est accordé automatiquement à un candidat s'il a atteint le score suivant : au moins la moitié des suffrages et plus de 25 % des voix des inscrits.

À Rejet-de-Beaulieu, qui est en tête au 1er tour des élections municipales 2020 ?

À Rejet-de-Beaulieu (59), la totalité des sièges du conseil - soit 11 au total - a donc déjà été attribuée dès le 1er tour des élections municipales 2020. Lors du premier tour des élections municipales, ce sont Josée Bévière, Alain Clement, Marjorie Darras et David Antonio Garcia qui passent en première position avec 97,02 % des votes. Michel Sapin (95,04 %), Augustine Noirmain (94,05 %), Jean-Michel Labre (93,06 %), Marine Leneutre (93,06 %), Samuel Greffe (91,08 %), Aurélie Bruniaux (90,09 %) et Éric Hermange (88,11 %), qui ont réalisé un résultat élevé à la suite de ce scrutin, se sont assuré une place au conseil.

Les nouveaux membres du conseil municipal vont maintenant devoir nommer l'un d'eux maire.

Résultats du premier tour - Rejet-de-Beaulieu

Abstention : 38.73% Participation : 61.27%

Résultats détaillés du tour 1

  • Josée BÉVIÈRE, 97.02%



    Josée BÉVIÈRE

    97.02 %

    98 votes

  • Alain CLEMENT, 97.02%



    Alain CLEMENT

    97.02 %

    98 votes

  • Marjorie DARRAS, 97.02%



    Marjorie DARRAS

    97.02 %

    98 votes

  • David Antonio GARCIA, 97.02%



    David Antonio GARCIA

    97.02 %

    98 votes

  • Michel SAPIN, 95.04%



    Michel SAPIN

    95.04 %

    96 votes

  • Augustine NOIRMAIN, 94.05%



    Augustine NOIRMAIN

    94.05 %

    95 votes

  • Jean-Michel LABRE, 93.06%



    Jean-Michel LABRE

    93.06 %

    94 votes

  • Marine LENEUTRE, 93.06%



    Marine LENEUTRE

    93.06 %

    94 votes

  • Samuel GREFFE, 91.08%



    Samuel GREFFE

    91.08 %

    92 votes

  • Aurélie BRUNIAUX, 90.09%



    Aurélie BRUNIAUX

    90.09 %

    91 votes

  • Éric HERMANGE, 88.11%



    Éric HERMANGE

    88.11 %

    89 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 247 habitants
  • 173 inscrits
  • Votants106 inscrits 61.27%
  • Abstentionnistes67 inscrits 38.73%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Municipales : en Loire-Atlantique, une élection annulée à cause de l’abstention

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Rejet-de-Beaulieu : le contexte politique des élections municipales

Les 15 mars et 22 mars 2020 se tiendront les prochaines élections pour que les communes françaises renouvellent leur conseil municipal. Dans le cas des communes de moins de 1 000 habitants, et contrairement à celles qui dépassent ce chiffre, les électeurs voteront ici directement pour un ou plusieurs candidats, à la condition que ceux-ci se soient officiellement présentés.

Élections municipales 2020 : quels sont les candidats qui se présentent à Rejet-De-Beaulieu ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats qui suivent. Augustine Noirmain, maire actuelle de Rejet-De-Beaulieu, choisit d'être candidate à sa réélection. Josée Bévière sera dans la course à la mairie. Aurélie Bruniaux, Alain Clement, Marjorie Darras, David Antonio Garcia, Samuel Greffe, Éric Hermange, Jean-Michel Labre, Marine Leneutre et Michel Sapin ont également déclaré leur candidature.

Les deux conditions obligatoires pour qu'un candidat soit en mesure d'être élu dès le premier tour demandent d'obtenir une majorité absolue et que plus du quart des résidents inscrits sur les listes électorales se soient exprimés en leur faveur. Dans l'éventualité où un second tour s'avère nécessaire, les candidats ont l'obligation de remporter la majorité relative pour être élus et pour pouvoir prétendre à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Rejet-de-Beaulieu : quels sont les enjeux des Municipales ?

Pendant ces élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020, les citoyens de Rejet-de-Beaulieu éliront leur nouveau conseil municipal. Seuls les individus français ou membres de l'UE pourront voter dans le cadre de ces élections. Il faudra de surcroît payer ses impôts ou habiter dans la commune, et être inscrit sur les listes électorales. Pour ce faire, il faut avoir plus de 18 ans.

Comment ont changé les tendances depuis les dernières Municipales (2014) ?

Vivez-vous dans une commune de moins de 1000 habitants ? Si oui, vous aurez droit à un scrutin plurinominal avec panachage lors de ces municipales. C'est un scrutin où les électeurs sont libres de voter pour plusieurs candidats à la fois et peuvent élire des membres de deux listes différentes.
11 sièges du conseil municipal ont été remportés dès le soir du premier tour le 23 mars 2014 dans la ville de Rejet-de-Beaulieu. Rudy Vieville, Nathalie Monard, Marjorie Darras, Émilie Greffe mais aussi Sébastien Richez et Augustine Noirmain étaient aux côtés de Raphaël Bray et Michel Sapin. Ces derniers avaient été désignés par les Rejetois pour les administrer.
Les urnes ont recueilli de nombreuses voix (149, par rapport à un total de 185 inscrits). Une forte baisse s'est fait ressentir, en comparaison avec le taux de participation de 95,9 % des Municipales, en 2008.

L'étude des élections précédentes permet-elle d'y observer la même évolution ?

Alors que les Présidentielles se déroulaient en 2017, on comptait plusieurs scrutins depuis les précédentes Municipales. Les électeurs de Rejet-de-Beaulieu ont affirmé une tendance : les résultats de la commune lors du premier tour des dernières Présidentielles de 2017 étaient différents de ceux qui sont ressortis au niveau global du pays.
Le jour du premier tour, le 23 avril 2017, le dépouillement a donné Marine Le Pen (Front national) favorite avec 54,84 % des suffrages exprimés, devant François Fillon (Les Républicains) qui a récolté 20,65 % des votes. Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) a, quant à lui, obtenu 10,97 % des voix. Il y aura eu 76,34 % de suffrages des résidents de Rejet-de-Beaulieu pour Marine Le Pen au deuxième tour. Lorsqu'on compare la participation au second tour de 2012 à celle des précédentes élections présidentielles au niveau national, on constate une baisse de -5,8 points, tendance différente de celle relevée à Rejet-de-Beaulieu. En effet, 85,41 % des Rejetois ont voté au second tour des dernières élections présidentielles, alors qu'ils étaient 89,73 % en 2012.
Renaissance (soutenue par La République en Marche) aura emporté 9,89 % des votes aux Européennes de 2019, contre 57,14 % avec Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen).

Quelques informations sur Rejet-de-Beaulieu

Les enjeux des municipales 2020 : le vote qui se tiendra les 15 et 22 mars aide à prendre conscience de la situation socio-économique sur la commune de Rejet-de-Beaulieu.

Portrait : la population de Rejet-de-Beaulieu

Rejet-de-Beaulieu est une commune du Nord, comptant 261 résidents. Elle est grande de. Rejet-de-Beaulieu fait partie de la Communauté d'Agglomération du Caudrésis et du Catésis, qui est également composée de Beaumont-en-Cambrésis, Pommereuil ou bien Maurois. Si 24,05 % des Rejetois ont entre 55 et 64 ans, les résidents sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans).

Niveau de vie à Rejet-de-Beaulieu : comment se positionnent ses habitants ?

Le taux d'activité des résidents de Rejet-de-Beaulieu est visible dans les statistiques suivantes. Les actifs rejetois représentent 40,67 % de la population. Plus de 109 habitants travaillent. Concernant les catégories, 70 % de cette population sont des employés et ouvriers. Les femmes sont particulièrement concernées par le chômage dans l'agglomération rejetoise. En effet, sur presque 12 % de demandeurs d'emploi, plus de la moitié sont des femmes.
Globalement, le niveau de vie des Rejetois est similaire à la moyenne de la France. En 2014, le revenu médian s'élevait à environ 20 000 €. À Rejet-de-Beaulieu, il était de 18 068 € par an en 2016.
Le marché immobilier d'une ville est aussi un bon indicateur de son attractivité et du niveau de vie en général. La location de maison non HLM de 4 pièces constitue 5 % du marché de l'immobilier de la ville. Environ 5 % des locataires vivent, quant à eux, dans une maison non HLM de 5 pièces. Si l'on s'intéresse au marché des propriétaires, on note qu'ils sont presque 25 % à choisir une maison de 4 pièces et un peu moins du quart pour une maison de 6 pièces.

Peut-on associer qualité de vie et Rejet-de-Beaulieu ?

Force est de constater que les infrastructures essentielles (hôpitaux, gares ou écoles, entre autres) manquent un peu à Rejet-de-Beaulieu. Si on compare avec la population totale, de nombreuses familles habitent à Rejet-de-Beaulieu, car on répertorie actuellement 72 enfants, âgés de 0 à 15 ans. On comptabilise 1 établissement scolaire.
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau fournissent une bonne idée de la pollution environnante dans une ville. Selon L'observatoire national de l'eau, l'eau à Rejet-de-Beaulieu s'avère conforme à 100 % tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique​.