← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Ménil-la-Tour

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que les habitants de Ménil-la-Tour ont été conviés à voter dans le cadre des élections municipales. Au soir du scrutin lors du 1er tour des élections municipales, 54,67 % des citoyens étaient allés voter. En 2014, ils étaient 71,23 % (baisse de -16,56 points). À l'échelle départementale (Meurthe-et-Moselle), on observe que le taux de participation a baissé depuis l'élection précédente. Il était de 75,11 %, contre 60,61 % cette année.

Est élu au conseil municipal tout candidat ayant emporté plus de la moitié des suffrages exprimés et 25 % des votes des inscrits.

À Ménil-la-Tour, quels candidats arrivent en tête au 1er tour des élections municipales 2020 ?

Ménil-la-Tour (54) a vu l'ensemble des 11 sièges du conseil être distribué dès le premier tour des élections municipales 2020. C'est Jacques Chapuy qui se hisse en tête après le 1er tour des élections municipales : il obtient 93,03 % des voix. Sébastien Vuillaume, quant à lui, reçoit l'appui de 92,40 % des votants. Jean-Paul Lelaquais atterrit en troisième place, avec 91,13 % des voix. Ce tour a également permis à quelques candidats, notamment Chantal Mamot (89,87 %), Emilie Resch (89,24 %), Éric Miens (87,34 %), Maurice Dassule (85,44 %), Annette Fautaire (85,44 %), Bernard Depaillat (84,17 %), Catherine Palain (80,37 %) et Nathalie Merlin (79,11 %), de réaliser des résultats élevés.

Le ou la nouveau(e) maire va maintenant être choisi(e) parmi et par les nouveaux conseillers municipaux.

Résultats du premier tour - Ménil-la-Tour

Abstention : 45.33% Participation : 54.67%

Résultats détaillés du tour 1

  • Jacques CHAPUY, 93.03%



    Jacques CHAPUY

    93.03 %

    147 votes

  • Sébastien VUILLAUME, 92.4%



    Sébastien VUILLAUME

    92.4 %

    146 votes

  • Jean-Paul LELAQUAIS, 91.13%



    Jean-Paul LELAQUAIS

    91.13 %

    144 votes

  • Chantal MAMOT, 89.87%



    Chantal MAMOT

    89.87 %

    142 votes

  • Emilie RESCH, 89.24%



    Emilie RESCH

    89.24 %

    141 votes

  • Éric MIENS, 87.34%



    Éric MIENS

    87.34 %

    138 votes

  • Maurice DASSULE, 85.44%



    Maurice DASSULE

    85.44 %

    135 votes

  • Annette FAUTAIRE, 85.44%



    Annette FAUTAIRE

    85.44 %

    135 votes

  • Bernard DEPAILLAT, 84.17%



    Bernard DEPAILLAT

    84.17 %

    133 votes

  • Catherine PALAIN, 80.37%



    Catherine PALAIN

    80.37 %

    127 votes

  • Nathalie MERLIN, 79.11%



    Nathalie MERLIN

    79.11 %

    125 votes

  • Astrid BARAD, 34.81%



    Astrid BARAD

    34.81 %

    55 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 323 habitants
  • 289 inscrits
  • Votants158 inscrits 54.67%
  • Abstentionnistes131 inscrits 45.33%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Vaccin anti-Covid de Sanofi, Génération identitaire, présidentielle 2022... Le "8h30 franceinfo" de Marine Le Pen

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Ménil-la-Tour : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont organisées dans le cadre d'un renouvellement du conseil municipal dans toutes les communes françaises. Il s'agira ici, à l'inverse des communes qui comptent plus de 1 000 habitants, de désigner non pas une liste, mais directement des candidats, parmi ceux ayant déposé leur candidature.

Ménil-La-Tour : qui sont les candidats aux élections municipales 2020 ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. Bernard Depaillat, qui dirige actuellement la ville de Ménil-La-Tour, se représente aux élections. Astrid Barad a de même déposé sa candidature. Les autres candidats sont Jacques Chapuy, Maurice Dassule, Annette Fautaire, Jean-Paul Lelaquais, Chantal Mamot, Nathalie Merlin, Éric Miens, Catherine Palain, Emilie Resch et Sébastien Vuillaume.

Rappel : les candidats se retrouvent élus au premier tour dès lors qu'ils atteignent la majorité absolue, mais à condition que plus du quart des résidents enregistrés sur les listes aient voté pour eux. Quant au second tour, si celui-ci a lieu, les candidats devront remporter une majorité relative pour pouvoir être élus et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Ménil-la-Tour : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les 15 et 22 mars 2020, il sera temps pour les électeurs de Ménil-la-Tour de participer aux élections municipales 2020 et de désigner leur nouveau conseil municipal. Afin d'avoir la possibilité de voter durant ce scrutin, il faut bien sûr être majeur et apparaître sur les listes électorales françaises. Il faut également être français ou ressortissant de l'Union européenne, et résider ou payer ses impôts dans la municipalité correspondante.

Quelles étaient les tendances des précédentes élections municipales ?

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui s'applique, lors de ces municipales, aux communes de moins de 1000 habitants. Cela veut dire que les électeurs choisissent plusieurs membres en même temps et peuvent aussi voter pour des candidats de deux listes différentes.
Le jour du 23 mars 2014, les élections ont permis à 11 membres de prendre place au conseil municipal de Ménil-la-Tour, dès le soir du premier tour. Jacques Chapuy et Sébastien Vuillaume étaient les candidats élus par les Ménilois. Accompagnés d'Éric Miens, Catherine Palain, Jean-Paul Lelaquais, Emilie Resch mais aussi Bernard Depaillat et Maurice Dassule, ils avaient pour mission de diriger la commune.
203 citoyens, sur 285 inscrits, se sont rendus à leur bureau de vote, soit d'assez nombreux électeurs. En comparaison des élections municipales de 2008 (taux de participation de 71,12 %), une hausse de la participation ressort.

Est-il envisageable que cette évolution ait été visible aux dernières élections ?

On compte plusieurs votes depuis les Municipales, sachant que les élections présidentielles se sont tenues en 2017. Retour en 2017 à Ménil-la-Tour : les résidents ont voté lors du premier tour des Présidentielles et les résultats se sont avérés différents de ce qui a pu être observé dans l'ensemble du pays.
Le suffrage du premier tour a privilégié Marine Le Pen (Front national) de même que François Fillon (Républicains) : ils ont emporté respectivement 28,94 % et 23,4 % des suffrages, devant Emmanuel Macron (En marche !) qui a obtenu un score de 18,3 %. Au deuxième tour, le choix des habitants de Ménil-la-Tour s'est opéré : 54,63 % d'entre eux ont voté pour Emmanuel Macron. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, la participation à Ménil-la-Tour était de 81,75 %, et elle atteignait 85,82 % en 2017 avec 236 électeurs. On note donc une hausse différente de la variation constatée à l'échelle du pays (-5,8 points).
Au nombre des bons résultats aux élections européennes de 2019, citons Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (31,21 %) et Renaissance (soutenue par La République en Marche) (19,86 %).

Ménil-la-Tour : les informations clefs

Avec les élections municipales qui approchent (15 et 22 mars 2020), il peut être utile pour les habitants de Ménil-la-Tour d'en savoir plus concernant la situation socio-économique de leur commune.

Le profil des habitants de Ménil-la-Tour

La ville de Ménil-la-Tour accueille 336 âmes. C'est une commune de Meurthe-et-Moselle. La Communauté de Communes Terres Touloises regroupe Ménil-la-Tour avec diverses municipalités avoisinantes, comme Grosrouvres, Francheville ou Noviant-aux-Prés. Les résidents de Ménil-la-Tour sont peu âgés : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans. En parallèle, 24,98 % ont entre 55 et 64 ans. Ménil-la-Tour est peu concernée par l'immigration, avec 1,80 % d'immigrés.

Comment pourrait-on définir le niveau de vie sur la ville de Ménil-la-Tour ?

Les chiffres qui suivent offrent le portrait des travailleurs à Ménil-la-Tour. Si plus de 157 Ménilois ont une activité professionnelle (47,01 % des habitants), 55,71 % de la population active occupe le statut d'employés et professions intermédiaires. Les chiffres du chômage de la population méniloise font état de 6 % de demandeurs d'emploi, dont une majeure partie sont des hommes.
La commune de Ménil-la-Tour est similaire à la France en ce qui concerne le niveau de vie. Les Ménilois ont en moyenne perçu 21 669 € par an en 2016 et la moyenne française était de plus de 20 000 € en 2014.
Pour évaluer l'attractivité d'une ville, il est toujours pertinent de s'intéresser aux chiffres du marché immobilier. Les logements les plus loués à Ménil-la-Tour ? Il y a une forte demande pour les maisons non HLM de 5 pièces (plus de 3 %) ainsi que les maisons non HLM de 3 pièces (plus de 2 %). Les résidents de Ménil-la-Tour sont 38 % à être propriétaires d'une maison de 6 pièces et environ 25 % à posséder une maison de 5 pièces.

Et pour ce qui est de la qualité de vie à Ménil-la-Tour ?

Les équipements manquent un peu à Ménil-la-Tour pour satisfaire les attentes de ses habitants. On peut dire qu'un assez grand nombre de familles peuplent la ville quand on sait qu'il y a 70 enfants âgés de 0 à 15 ans sur le total des résidents. Ils bénéficient de 1 établissement scolaire.
En plus des infrastructures, notez que le niveau de pollution est parfois évalué grâce à la qualité de l'air ou de l'eau. Comment peut-on mesurer la qualité de l'eau ? L'observatoire national de l'eau vous aide à le savoir. Selon des études, elle se révèle conforme à 100 % tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.