← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Sagnes-et-Goudoulet

Résumé du premier tour

Les habitants de Sagnes-et-Goudoulet ont fait le déplacement le 15 mars 2020 afin de voter aux élections municipales. Les citoyens ont été 86,15 % à s'exprimer lors du premier tour des élections municipales. En 2014, ils étaient 82,58 % à s'être rendus aux bureaux de vote (hausse de 3,57 points). La participation à l'élection a baissé dans le département de l'Ardèche lorsqu'on la rapporte au taux de participation du scrutin précédent : 76,77 % contre 62,42 % cette année.

Si un candidat parvient à réunir plus de 50 % des votes et au moins 25 % des inscrits, une place au conseil municipal l'attend.

Quels candidats sont en tête au 1er tour des élections municipales 2020 à Sagnes-et-Goudoulet ?

À Sagnes-et-Goudoulet (07), la totalité des sièges du conseil - soit 11 en tout - a donc déjà été attribuée dès le 1er tour des municipales 2020. Jean-Louis Martin a obtenu 68,18 % des voix et, par conséquent, est en tête de ce premier tour. 65,45 % des votants ont décidé de soutenir Denise Pailhes. Le résultat effectué par Isabelle Leveque (64,54 %) la situe troisième. Au rang des futurs conseillers municipaux figureront également Fabien Jourdan (63,63 %), Jeannine Rousset Allix (61,81 %), Benoît Jouffre (60 %), Ludovic Mejean (57,27 %), Yves Queromain (56,36 %), Yves Vallier (56,36 %), Cyril Leveque (51,81 %) et Francis Enjolras (50,90 %).

Parmi les résidents de ce hameau s'étant présentés aux urnes, certains ont choisi de voter blanc (0,89 %). En parallèle, un certain nombre des bulletins étaient invalides (0,89 %).

Place maintenant à l'élection du maire dans les rangs des nouveaux membres du conseil municipal, par ces derniers.

Résultats du premier tour - Sagnes-et-Goudoulet

Abstention : 13.85% Participation : 86.15%

Résultats détaillés du tour 1

  • Jean-Louis MARTIN, 68.18%



    Jean-Louis MARTIN

    68.18 %

    75 votes

  • Denise PAILHES, 65.45%



    Denise PAILHES

    65.45 %

    72 votes

  • Isabelle LEVEQUE, 64.54%



    Isabelle LEVEQUE

    64.54 %

    71 votes

  • Fabien JOURDAN, 63.63%



    Fabien JOURDAN

    63.63 %

    70 votes

  • Jeannine ROUSSET ALLIX, 61.81%



    Jeannine ROUSSET ALLIX

    61.81 %

    68 votes

  • Benoît JOUFFRE, 60%



    Benoît JOUFFRE

    60 %

    66 votes

  • Ludovic MEJEAN, 57.27%



    Ludovic MEJEAN

    57.27 %

    63 votes

  • Yves QUEROMAIN, 56.36%



    Yves QUEROMAIN

    56.36 %

    62 votes

  • Yves VALLIER, 56.36%



    Yves VALLIER

    56.36 %

    62 votes

  • Cyril LEVEQUE, 51.81%



    Cyril LEVEQUE

    51.81 %

    57 votes

  • Francis ENJOLRAS, 50.9%



    Francis ENJOLRAS

    50.9 %

    56 votes

  • Florian JARLUT, 47.27%



    Florian JARLUT

    47.27 %

    52 votes

  • Pierre CHANEAC, 40.9%



    Pierre CHANEAC

    40.9 %

    45 votes

  • Nans CHANEAC, 39.09%



    Nans CHANEAC

    39.09 %

    43 votes

  • Bernard MESSINA, 39.09%



    Bernard MESSINA

    39.09 %

    43 votes

  • Valentin CHANEAC, 38.18%



    Valentin CHANEAC

    38.18 %

    42 votes

  • Sophie MICHEL, 36.36%



    Sophie MICHEL

    36.36 %

    40 votes

  • Serge BONNEFOY, 34.54%



    Serge BONNEFOY

    34.54 %

    38 votes

  • Olivier EYSSERIC, 31.81%



    Olivier EYSSERIC

    31.81 %

    35 votes

  • Elizabeth MORTAMAIS, 31.81%



    Elizabeth MORTAMAIS

    31.81 %

    35 votes

  • Virginie PRALONG, 30%



    Virginie PRALONG

    30 %

    33 votes

  • Catherine ROUAN, 29.09%



    Catherine ROUAN

    29.09 %

    32 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 131 habitants
  • 130 inscrits
  • Votants112 inscrits 86.15%
  • Abstentionnistes18 inscrits 13.85%
  • Votes blancs1 inscrits 0.89%

Article à la une des élections

"Le progressisme ne va pas commencer au ministère de l'Intérieur en tout cas" : les députés de l'aile gauche de LREM méfiants après le remaniement

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Sagnes-et-Goudoulet : le contexte politique des élections municipales

Les 15 mars et 22 mars 2020, les communes françaises doivent préparer des élections afin d'élire leurs nouveaux conseillers municipaux. Dans le cas des communes de moins de 1 000 habitants, et à l'inverse de celles qui dépassent ce chiffre, les électeurs voteront ici directement pour un ou plusieurs candidats, à la condition que ceux-ci se soient officiellement présentés.

Municipales 2020 : la liste des candidats à Sagnes-Et-Goudoulet

Pour le premier tour des Municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats suivants. Serge Bonnefoy a indiqué qu'il se portait candidat. Nans Chaneac, Pierre Chaneac, Valentin Chaneac, Francis Enjolras, Olivier Eysseric, Florian Jarlut, Benoît Jouffre, Fabien Jourdan, Cyril Leveque, Isabelle Leveque, Jean-Louis Martin, Ludovic Mejean, Bernard Messina, Sophie Michel, Elizabeth Mortamais, Denise Pailhes, Virginie Pralong, Yves Queromain, Catherine Rouan, Jeannine Rousset Allix et Yves Vallier ont également déclaré leur candidature.

Il est important de rappeler que les candidats sont élus au premier tour dès lors qu'ils remportent la majorité absolue des votes des électeurs, mais à condition que plus du quart des personnes inscrites sur les listes électorales se soient exprimés en leur faveur. Si un second tour est requis, la majorité relative leur est nécessaire afin d'être élus et pour pouvoir prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Sagnes-et-Goudoulet : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le nouveau conseil municipal de Sagnes-et-Goudoulet sera élu à l'occasion des élections municipales 2020, qui auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Le fait d'être majeur est une condition nécessaire pour voter lors de ces élections. On doit aussi être présent sur les listes électorales, être français ou ressortissant de l'Union européenne, et s'acquitter de ses impôts ou habiter dans la commune.

Quelles étaient les tendances des élections municipales de 2014 ?

Vivez-vous dans une municipalité de moins de 1000 habitants ? Dans ce cas, vous aurez droit à un scrutin plurinominal avec panachage dans le cadre de ces élections municipales. C'est une élection où les électeurs sont libres de voter pour plusieurs membres à la fois et peuvent élire des candidats de deux listes différentes.
Au jour du 23 mars 2014, les élections ont permis à 11 membres de s'installer au conseil municipal de Sagnes-et-Goudoulet, dès le soir du premier tour. Pour diriger leur ville, les Sagnerous se sont fiés à Jean-Marie Jouffre et Francis Enjolras. Ceux-ci avaient été accompagnés par Jean-Paul Mejean, Philippe Mejean, Chantal Laroche, Lucienne Chaneac mais aussi Nicole Venturini et Christian Leveque.
On recense de nombreux votants à ce scrutin : 109 voix ont été décomptées pour une liste de 132 personnes au total. Ce taux de participation induit une forte baisse si nous le confrontons à celui des précédentes élections municipales de 2008 (88,03 %).

Une évolution déjà visible aux dernières élections ?

En 2017, les précédentes élections présidentielles ont été organisées. Par ailleurs, plusieurs votes ont fait suite aux dernières élections municipales. Le choix de la population de Sagnes-et-Goudoulet a été différent de ce qui est ressorti sur l'ensemble de l'Hexagone concernant le premier tour des précédentes Présidentielles, en 2017.
François Fillon (Républicains) ainsi qu'Emmanuel Macron (En marche !) se sont bien placés au premier tour : 28,7 % des suffrages pour l'un, 25,22 % pour l'autre. Marine Le Pen s'est classée derrière avec 15,65 % des voix. Avec 68 % des voix, le choix des résidents de Sagnes-et-Goudoulet s'est fait à l'avantage d'Emmanuel Macron. La participation des habitants de Sagnes-et-Goudoulet au second tour était de 82,09 %, soit 110 habitants. En comparaison, ils étaient 87,12 % en 2012.
À la suite des Européennes de 2019, la liste l'Union de la Droite et du Centre a rassemblé 28,05 % des voix, distançant donc Europe Écologie (13,41 %).

Sagnes-et-Goudoulet : les données clefs

Précision sur les élections municipales 2020 des 15 et 22 mars à Sagnes-et-Goudoulet. L'environnement socio-économique (écologie, mobilité, sécurité, accès aux soins...) est un bon indicateur à prendre en considération concernant la condition dans la municipalité.

Quelques statistiques concernant la population de Sagnes-et-Goudoulet

117, c'est le nombre d'habitants qui demeurent sur Sagnes-et-Goudoulet. C'est une commune d'Ardèche. Sagnes-et-Goudoulet fait partie de la Communauté de Communes de la Montagne d'Ardèche dont l'objectif est d'assurer le contact entre les villes voisines, telles que Saint-Cirgues-en-Montagne, Saint-Laurent-les-Bains-Laval-d'Aurelle ou également Le Béage. Si 37,80 % des Sagnerous ont entre 55 et 64 ans, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans. Les résidents sont donc peu âgés. Avec 4,92 % de ses résidents issus de l'immigration, la ville de Sagnes-et-Goudoulet compte un nombre peu élevé d'immigrés en comparaison avec sa population globale.

Quels sont les revenus moyens à Sagnes-et-Goudoulet ?   

Voici quelques chiffres sur le marché du travail à Sagnes-et-Goudoulet. Parmi une population active de 41,80 % (plus de 49 Sagnerous), 50 % des actifs sont des agriculteurs exploitants et professions intermédiaires. Les taux du chômage de la population sagnerous font état de 5 % de demandeurs d'emploi, dont une majeure partie sont des hommes.
Les Sagnerous bénéficient d'un niveau de vie beaucoup plus faible que la moyenne nationale, avec un revenu fiscal médian de 14 052 € en 2016, contre 20 000 € en France au cours de l'année 2014.
Vente, locations, surfaces... sont des marqueurs précis du marché immobilier d'une ville. Qu'en est-il à Sagnes-et-Goudoulet ? Sur le marché du logement sagnerous, les habitations les plus louées sont les maisons non HLM de 3 pièces (moins de 2 %) ainsi que les maisons non HLM de 5 pièces (environ 3 %). Ils s'avèrent environ 25 % à être propriétaires de maisons de 6 pièces et un peu plus du quart à être en possession d'une maison de 5 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre … Fait-il bon vivre à Sagnes-et-Goudoulet ?

Le nombre d'hôpitaux, d'écoles ou encore de gares reste un bon marqueur de la qualité de vie dans une ville. À Sagnes-et-Goudoulet, ces infrastructures manquent un peu. Il y a 5 enfants de 0 à 15 ans, dans la ville de Sagnes-et-Goudoulet, on peut constater que, par rapport au nombre total d'habitants, peu de familles y habitent.
Si vous êtes sensible à la pollution, tenez-vous au courant des indices de qualité de l'air ou de l'eau dans votre ville. La vérification microbiologique ​et physico-chimique de l'eau a servi à voir que sur ces deux plans : la qualité de l'eau s'avère à 50 % conforme d'après L'observatoire national de l'eau.