Résultats des élections régionales 2021 : Les Républicains devant, le Parti socialiste résiste et le Rassemblement national recule

La majorité présidentielle est également en difficulté au niveau national, avec 10,6% des suffrages, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Des affiches électorales à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 7 juin 2021. (JC MILHET / HANS LUCAS / AFP)

Qui sont les partis gagnants et les partis perdants des régionales ? Au niveau national, Les Républicains arrivent largement en tête (28,4%), le Parti socialiste résiste dans ses bastions (15,8%) et le Rassemblement national est en recul (19,3%), lors du premier tour des élections régionales, dimanche 20 juin, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions. Le tout lors d'un scrutin à l'abstention particulièrement forte.

>> Elections régionales 2021 : au lendemain du premier tour suivez les dernières actualités dans notre direct

A gauche, les écologistes réalisent un assez bon score avec 13,2% des suffrages au niveau national. La France insoumise est moins bien classée, avec 5,2% des votes au niveau national. De son côté, la majorité présidentielle est en difficulté avec seulement 10,6% des suffrages.

>> Tous les résultats des régionales 2021 sur notre carte

La droite domine les régionales

Au niveau national, les listes de droite recueillent 28,4%, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions. Un bon score pour Les Républicains qui arrivent en tête dans toutes les régions qu'ils président, à l'exception de la Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Cette année, tous les yeux étaient tournés vers cette région où la droite a traversé un véritable psychodrame. En résumé, le président LR sortant, Renaud Muselier, avait conclu une alliance avec la majorité présidentielle qui n'avait pas plu (du tout) à son parti... avant de se rétracter, tout en gardant des candidats issus de la majorité présidentielle. Résultat dans les urnes : la liste Les Républicains se classe deuxième avec un score de 33%, juste derrière le Rassemblement national (35,5%), qui espère bien remporter la région.

Pour rappel, en 2015, les listes des Républicains et du centre avaient recueilli 27,25% des suffrages au premier tour des élections régionales. Lors de ce premier tour, la droite avait réussi à se hisser en tête dans quatre régions : la Normandie (27,9%), l'Ile-de-France (30,5%), les Pays de la Loire (33,5%) et l'Auvergne-Rhône-Alpes (31,7%). Au second tour, Les Républicains avaient conquis la moitié des régions de l'Hexagone.

La gauche résiste dans ses bastions

La gauche est en tête dans les régions qu'elle préside. Au niveau national, le Parti socialiste obtient 15,8% des suffrages, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions. Les écologistes recueillent 13,2% des votes, devant La France insoumise (5,2%) et Lutte Ouvrière (2,3%). Ces scores permettent au PS d'être en tête dans cinq régions au soir du premier tour : la Bretagne, le Centre-Val de Loire, la Nouvelle-Aquitaine, la Bourgogne-Franche-Comté et l'Occitanie.

Pour rappel, en 2015, le Parti socialiste et ses alliés avaient recueilli 23,43% des suffrages au premier tour des élections régionales, en chute libre par rapport au scrutin de 2010. La gauche avait tout de même réussi à se hisser en tête dans deux régions : la Nouvelle-Aquitaine et la Bretagne. Au second tour, le Parti socialiste et ses alliés avaient réussi à conserver cinq régions.

Le Rassemblement national en recul

L'extrême droite voit son score baisser en France. Au niveau national, le Rassemblement national a recueilli 19,3% des suffrages lors du premier tour des élections régionales, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions. Le parti arrive en tête des votes dans une seule région, Paca, avec Thierry Mariani (34,8%).

C'est un revers pour le parti de Marine Le Pen qui était arrivé en tête dans six régions en 2015, au soir du premier tour (Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Occitanie et Paca). Au total, le parti d'extrême droite avait réuni un peu plus de six millions de voix au premier tour, soit 27,73% des suffrages (contre 11,42% des suffrages en 2010). Le Rassemblement national avait échoué à ravir une seule région au second tour.

La République en marche en difficulté

Premier test régional raté pour la majorité présidentielle. Les listes de La République en marche ont recueilli seulement 10,6% lors du premier tour, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions. La majorité présidentielle est dans une situation délicate, voire se retrouve complètement hors-jeu dans la plupart des régions.

Afin de combler sa faible implantation locale, le parti de la majorité avait pourtant décidé d'impliquer fortement l'exécutif dans ce scrutin. Treize ministres ou secrétaires d'Etat font partie des listes présentées par LREM aux régionales. Certains sont têtes de liste, comme Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat chargé des Retraites, dans les Hauts-de-France, ou Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement, dans le Centre-Val de Loire. Deux candidatures qui n'ont pas réussi à convaincre une majorité d'électeurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.