DIRECT. Régionales en Paca : après le retrait de sa liste au second tour, l'écologiste Jean-Laurent Félizia votera pour le candidat LR Renaud Muselier "pour battre" le RN

Le candidat, arrivé troisième au premier tour des élections régionales en Paca dimanche, a finalement renoncé à se maintenir au second tour face au Rassemblement national et aux Républicains.

Le candidat écologiste aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d\'Azur, Jean-Laurent Félizia, le 15 juin 2021 à Marseille.
Le candidat écologiste aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Jean-Laurent Félizia, le 15 juin 2021 à Marseille. (NICOLAS TUCAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Je n'avais pas le droit de jouer avec le feu" face au Rassemblement national, a déclaré lundi 21 juin Jean-Laurent Félizia. Au lendemain du premier tour des élections régionales, la tête de liste écologiste en Provence-Alpes-Côte d'Azur, arrivée troisième avec 16,89% des voix, a annoncé son retrait pour le second tour. Jean-Laurent Félizia avait d'abord envisagé de se maintenir face à Thierry Mariani (RN, 36,38%) et Renaud Muselier (LR, 31,91%). Face aux pressions politiques, le candidat écologiste est revenu sur sa décision et a ajouté qu'il voterait pour la liste des Républicains au second tour "pour battre Thierry Mariani". Suivez notre direct et retrouvez l'ensemble des résultats dans notre carte.

Les listes de gauche s'unissent en Ile-de-France. En vue du second tour des régionales, le candidat écologiste en Ile-de-France Julien Bayou a annoncé l'union de sa liste avec celle du PS, emmenée par Audrey Pulvar, et celle de LFI et du PCF conduite par Clémentine Autain. Le secrétaire national d'EELV a remporté 12,95% au premier tour, contre 11,07% pour la liste d'Audrey Pulvar et 10,24% pour celle de Clémentine Autain. La présidente sortante LR, Valérie Pécresse, est arrivée largement en tête avec 35,94% des voix.

Les Républicains obtiennent de bons scores. Damien Abad, député LR de l'Ain, a salué sur franceinfo "la victoire de la droite républicaine", "premier parti de France", après ce premier tour des élections départementales et régionales. Les listes de droite sont notamment largement en tête en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes. Le patron des Républicains, Christian Jacob, a quant à lui qualifié "d'échec cuisant" les résultats de LREM et du RN. La majorité présidentielle n'est arrivée en tête dans aucune région. De son côté, le parti de Marine Le Pen n'est en tête des suffrages qu'en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Le chef des Républicains demande le retrait de trois listes LREM. Christian Jacob a par ailleurs demandé "le retrait des listes de la majorité présidentielle" dans les Pays-de-la-Loire, en Centre-Val-de-Loire et en Bourgogne-Franche-Comté pour éviter "un risque de gouvernance avec l'extrême gauche" dans ces trois régions. Dans les Pays-de-la-Loire, la présidente sortante Christelle Morançais (LR) devance largement une coalition de gauche. En Centre-Val-de-Loire, la liste PS/PCF arrive devant le RN et la droite. Enfin, en Bourgogne, la présidente sortante socialiste, Marie-Guite Dufay, pourrait conserver la région.

Abstention record. Deux Français sur trois n'ont pas voté. Jamais les Français n'ont autant boudé les urnes pour le premier tour des régionales et départementales. "Abyssale", "abstention de dingue", "désastre civique" : la classe politique a déploré dimanche, dans son ensemble, ce record.

Dysfonctionnements en série. Des incidents dans l'organisation du vote ont été rapportés dimanche et les jours précédents. Tous ne sont pas liés à la situation sanitaire. Les deux prestataires chargés de la distribution de la propagande électorale pour les élections régionales et départementales, La Poste et Adrexo, sont convoqués lundi par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #REGIONALES

00h00 : C'est terminé pour aujourd'hui, voici le point sur l'actualité :

• Quelles alliances pour le second tour ? Nous avons compilé dans cet article toutes les tractations dans toutes les régions.

• Après les résultats des groupes B et C, la France se qualifie pour les huitièmes de finale de l'Euro, avant même son dernier match contre le Portugal.

• Près d'un millier de personnes ont défilé à Nantes à la mémoire de Steve Maia Caniço, tombée à l'eau après une charge des forces de l'ordre lors de la Fête de la musique 2019. Des affrontements avec la police ont éclaté lors d'un deuxième rassemblement, un peu plus tard dans la soirée.

#COVID_19 Soulagement pour le monde de la nuit. Les discothèques vont pouvoir rouvrir "à compter du 9 juillet", sur présentation du pass sanitaire et avec une jauge de 75% en intérieur, a annoncé le ministre chargé des PME, Alain Griset.

23h49 : En Corse, Gilles Simeoni, arrivé en tête dimanche avec 29,2% des voix, écarte une nouvelle coalition nationaliste pour le second tour. Le président autonomiste sortant du conseil exécutif de Corse explique ce soir dans un communiqué avoir "proposé à l'ensemble des composantes de la majorité territoriale sortante une démarche commune basée sur six principes", mais n'avoir pas reçu de réponse positive. Quatre listes, dont trois nationalistes et une LR, devraient donc s'affronter au second tour.

23h25 : "Je souhaite que ce front républicain soit mort"

Invité sur franceinfo ce soir, ce cadre du RN a réagi au retrait de la gauche en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

20h49 : Après plusieurs heures de suspense, Jean-Laurent Félizia a fini par renoncer à se maintenir au second tour. Récit d'un des moments chauds de ce premier tour des régionales.


Le candidat de la gauche aux régionales en Paca, Jean-Laurent Félizia, annonce le retrait de sa liste avant le second tour, lors d'une conférence de presse, le 21 juin 2021, à Marseille (Bouches-du-Rhône). (NICOLAS TUCAT / AFP)

(NICOLAS TUCAT / AFP)

20h05 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

• Quelles alliances pour le second tour ? Nous avons compilé dans cet article toutes les tractations dans toutes les régions.

La 40e édition de la Fête de la musique se tient ce soir, sans couvre-feu mais avec encore plusieurs règles sanitaires. A Paris, 2 300 policiers et gendarmes seront mobilisés pour faire respecter ces règles. Suivez notre direct.

• L'Autriche se qualifie pour les huitièmes de finale après sa victoire contre l'Ukraine. Un résultat qui rapproche un peu plus les Bleus de la qualification.

#COVID_19 Soulagement pour le monde de la nuit. Les discothèques vont pouvoir rouvrir "à compter du 9 juillet", sur présentation du pass sanitaire et avec une jauge de 75% en intérieur, a annoncé le ministre chargé des PME, Alain Griset.

19h00 : Dans cette région, c'est donc un second tour à cinq listes qui se profile dimanche. L'ancien socialiste Thierry Burlot (15,53%), soutenu par LREM, maintient sa liste faute d'accord avec Loïg Chesnais-Girard, tout comme l'écologiste Claire Desmares-Poirier (EELV, 14,84%). LR (16,27%) et le RN (14,27%) complètent le tableau.

19h08 : En Bretagne, le sortant Loïg Chesnais-Girard (20,95%) et l'ancien maire anti-pesticides de Langouët Daniel Cueff (6,52%) ont choisi de fusionner leurs listes.

18h58 : Le recul du Rassemblement national en une image. Sur ces deux cartes des résultats de 2021 et de 2015, chaque point bleu représente une commune où le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête.



(FRANCEINFO)

18h53 : Marc Fesneau, tête de liste LREM aux élections régionales du Centre Val-de Loire, arrivé quatrième au premier tour, a annoncé à France Bleu Orléans qu'il maintiendrait sa candidature au second tour. Le ministre des Relations avec le Parlement n'a pas trouvé de terrain d'entente avec le candidat LR/UDI, Nicolas Forissier. Ce dernier réclamait un retrait de la liste LREM plutôt qu'une fusion avec les représentants de son camp.

18h38 : La polémique autour des problèmes de distribution des documents électoraux se poursuit. La CGT-FAPT et SUD-PTT mettent en cause "la logique de privatisation" et de "rentabilité" des activités postales. "En faisant le choix de soumettre la distribution des plis électoraux à la loi du marché par un appel d'offres, ce gouvernement porte l'entière responsabilité d'une rupture d'égalité entre les citoyens", estime la CGT-FAPT, pour qui ce choix "fragilise la démocratie".

18h21 : Bonsoir @Benjamin. Pas d'alliance actée dans cette région. Les négociations entre le PS, arrivé en tête avec 28,84% des voix, et les Verts, arrivés en cinquième position avec 12,08%, ont tourné cours. "Aucun accord n'a pu être signé. Il n'y avait manifestement aucune volonté d'accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation", a annoncé le président sortant de la région, le socialiste Alain Rousset.

18h21 : Bonjour France Info. Merci pour ce live. Est-ce qu'il y a des alliances actées ou des tractations en cours en région Nouvelle-Aquitaine ?

18h09 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de la journée :

Après avoir annoncé le retrait de sa liste en Paca, l'écologiste Jean-Laurent Félizia a annoncé qu'il voterait pour le candidat LR Renaud Muselier, président sortant de la région, face au candidat RN Thierry Mariani. Suivez notre direct.


La 40 édition de la Fête de la musique se tient ce soir, sans couvre-feu mais avec encore plusieurs règles sanitaires. A Paris, 2 300 policiers et gendarmes seront mobilisés pour faire respecter ces règles. Suivez notre direct.


#COVID_19 Soulagement pour le monde de la nuit. Les discothèques vont pouvoir rouvrir "à compter du 9 juillet", sur présentation du pass sanitaire et avec une jauge de 75% en intérieur, a annoncé le ministre chargé des PME, Alain Griset.


A deux jours du match des Bleus contre le Portugal, le joueur de l'équipe de France Lucas Digne a tenu une conférence de presse ce midi. Voici ce qu'il faut retenir de sa prise de parole.

18h01 : La question se pose de nouveau, après le niveau d'abstention record recensé lors du premier tour des régionales et départementales : faut-il rendre le vote obligatoire ? Nous nous sommes penchés sur les exemples étrangers et les conséquences du vote obligatoire sur le niveau de participation.

Plus de 66% des Français ne se sont pas déplacés pour aller voter au premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche. (SOPHIE LIBERMANN / HANS LUCAS)


(SOPHIE LIBERMANN / HANS LUCAS)

17h59 : "Nous n'avons pas trouvé une issue favorable, on n'est pas d'accord sur la gouvernance de la région" a expliqué la présidente socialiste sortante d'Occitanie, Carole Delga, arrivée en tête du premier tour (39,57%). Elle avait débuté hier soir ces négociations avec l'écologiste Antoine Maurice, arrivé quatrième avec 8,84% des voix.

17h51 : Il n'y aura pas d'alliance en Occitanie entre Carole Delga, la présidente PS sortante de la région, et la liste EELV d'Antoine Maurice, rapporte France Bleu Occitanie.

17h21 : @Electeur curieux : l'écologiste Fabienne Grébert est arrivée deuxième hier soir, avec 14,45% des voix, tandis que Najat Vallaud-Belkacem a recueilli 11,4% des suffrages et la communiste Cécile Cukierman, 5,5% des voix.

17h14 : Bonjour @Electeur curieux, les trois candidates de gauche, l'écologiste Fabienne Grébert, la socialiste Najat Vallaud-Belkacem et la communiste Cécile Cukierman ont annoncé aujourd'hui leur alliance pour le second tour des élections régionales, face au président LR sortant, arrivé largement en tête au premier tour (43,8% des voix).

17h13 : Toujours pas d’alliance en Auvergne-Rhône-Alpes ?

17h13 : "Aux régionales dimanche, je voterai pour Renaud Muselier", le président sortant de la région Paca, déclare Jean-Laurent Félizia, tête de liste du Rassemblement écologique et social dans la région, après l'annonce du retrait de sa liste pour le second tour des régionales. "Je le ferai car je ne veux pas voir l'extrême droite identitaire dans les conseils d'administration de nos lycées", poursuit-il.

17h13 : Jean-Laurent Félizia, qui vient de retirer sa liste d'union de la gauche en Paca, prend la parole. Vous pouvez suivre sa conférence de presse dans notre direct.

17h12 : Bonjour , comme l'explique France 3 Bretagne, il n'y aura pas d'alliance dans la région entre la liste menée par le président sortant Loïg Chesnais-Girard (PS), arrivée en tête avec 20,95% des voix, et celle de l'écologiste Claire Desmares-Poirrier, arrivée quatrième avec 14,84% des voix. "La liste Bretagne d'Avenir déplore l'absence de volonté d'union et regrette le fait qu'un accord n'ait pu aboutir", a déclaré son équipe dans un communiqué.

16h44 : Bonjour. Qu'en est-il des négociations en Bretagne ?

16h42 : Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, a salué la décision de Jean-Laurent Félizia de retirer la liste d'union de la gauche pour le second tour des régionales en Paca. "Merci pour votre fidélité à la promesse de la gauche qui, comme toujours dans son histoire, reste le rempart face à l'extrême droite", a-t-il déclaré sur Twitter.

16h42 : "Jean-Laurent a pris cette décision car il ne pouvait pas supporter de vivre avec le risque, même minime, de laisser le RN gagner", a déclaré à franceinfo Jean-Pierre Cervantes, qui mène la liste de Jean-Laurent Félizia dans le Vaucluse. "Je ne soutiens pas cette décision, je pense que c'est une erreur politique majeure, car le risque était très faible", a-t-il ajouté.

16h28 : Jean-Laurent Félizia a fini par céder à la pression politique, après avoir dans un premier temps déclaré sa volonté de se maintenir au deuxième tour des élections régionales. Il est arrivé troisième à l'issue du premier tour (16,89%), derrière Thierry Mariani pour le Rassemblement national (36,38%) et le président sortant de la région, Renaud Muselier (31,91%).

16h25 : Le retrait de la liste de Jean-Laurent Félizia a été confirmé à franceinfo par Jean-Pierre Cervantes, chef de file dans le Vaucluse, ainsi qu'un autre colistier. Anthony Gonçalves, 4e dans les Bouches-du-Rhône, a également confirmé cette information auprès de l'AFP.

16h22 : Jean-Laurent Félizia, à la tête de la liste d'union de la gauche en Paca, retire sa liste pour le second tour des élections régionales, selon plusieurs colistiers.

16h02 : L'ancienne ministre Aurélie Filippetti, à la tête d'une liste soutenue par Génération.s et La France insoumise en région Grand Est, dénonce sur Twitter le refus d'une alliance entre sa liste et celle de la candidate EELV Eliane Romani, soutenue par le PS et le PCF. "Irresponsables", tacle-t-elle.

15h38 : La présidente sortante de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, est arrivée en tête du premier tour des élections régionales avec 26,52% des voix, devant le candidat du Rassemblement national, Julien Odoul (23,19%). L'écologiste Stéphanie Modde a quant à elle obtenu 10,34% des suffrages. France 3 Bourgogne-Franche-Comté vous en dit plus sur cet accord annoncé aujourd'hui entre les listes socialiste et écologiste.

15h35 : La présidente PS sortante de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a trouvé un accord avec la tête de liste EELV Stéphanie Modde pour une alliance en vue du second tour des élections régionales.

15h24 : Au lendemain du premier tour des élections régionales et départementales, les regards se tournent vers la société Adrexo, chargée avec La Poste d'envoyer la propagande électorale avant le scrutin. Combien d'électeurs n'ont pas reçu ces documents ? Comment expliquer ces dysfonctionnements ? Voici ce que l'on sait des ratés dans la distribution des professions de foi.

Un électeur dans un bureau de vote dans le 11e arrondissment de Paris, lors du premier tour des élections départementales et régionales, dimanche 20 juin 2021.  (DELPHINE LEFEBVRE / HANS LUCAS / AFP)

(DELPHINE LEFEBVRE / HANS LUCAS / AFP)

15h05 : Rappelons que la liste menée par l'écologiste Julien Bayou est arrivée troisième du premier tour du scrutin hier, avec 12,95% des voix. La liste d'Audrey Pulvar a recueilli 11,07% des suffrages, et celle de Clémentine Autain, 10,24% des voix.

14h49 : Le candidat d'Europe Ecologie-Les Verts en Ile-de-France, Julien Bayou, annonce une alliance avec les listes menées par Audrey Pulvar (soutenue par le PS) et Clémentine Autain (LFI-PCF) pour le second tour des élections régionales.

14h12 : Bonjour @paysdelaloire, cette liste de gauche sera menée par "Matthieu Orphelin, puisque les électeurs ont placé la liste de Matthieu Orphelin en tête" du premier tour des élections régionales dans les Pays de la Loire, a déclaré le socialiste Guillaume Garot. L'écologiste Matthieu Orphelin a recueilli 18,7% des voix, contre 16,31% pour Guillaume Garot.

14h21 : bonjour franceinfo. Je n'ai pas compris qui de Matthieu Orphelin (EELV) ou Guillaume Garot (PS) prendra la tête de liste pour les Pays de la Loire. Pouvez-vous nous en dire plus ?

14h05 : 14 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

Soulagement pour le monde de la nuit. Les discothèques vont pouvoir rouvrir "à compter du 9 juillet", sur présentation du pass sanitaire et avec une jauge de 75% en intérieur, a annoncé le ministre chargé des PME, Alain Griset.


Les tractations se poursuivent pour le second tour des élections régionales et départementales. Chez EELV, Julien Bayou, tête de liste en Ile-de-France, menace d'exclure l'écologiste Jean-Laurent Félizia s'il ne retire pas sa candidature en Paca.


A deux jours du match des Bleus contre le Portugal, le joueur de l'équipe de France Lucas Digne a tenu une conférence de presse ce midi. Voici ce qu'il faut retenir de sa prise de parole.

13h55 : "Nous sommes, et de très loin, le premier parti de France. C'est un échec cuisant et cinglant pour ces deux partis [La République en marche et le Rassemblement national]".

Le président du parti Les Républicains, Christian Jacob, s'est exprimé ce midi, au lendemain du premier tour des élections régionales et départementales. Il a parlé d'un Rassemblement national "qui s'effondre", et de "l'incapacité" du parti présidentiel s'implanter dans les territoires".

13h33 : La tentative de rapprochement s'est soldée par un échec. Dans la région Grand Est, il n'y aura pas d'accord entre la liste de la candidate EELV Eliane Romani, soutenue par le PS et le PCF, et celle portée par Aurélie Filipetti, qui a le soutien de Génération.s et de La France insoumise.

Il n'y aura pas de fusion entre Eliane Romani et Aurélie Filippetti.


(MAXPPP)

13h25 : Le parti Les Républicains en tête, un score du Rassemblement national plus bas qu'attendu et une abstention record... Quels sont les grands enseignements du premier tour des élections régionales et départementales ? Les explications de France 2 :

(FRANCE 2)

13h11 : 13 heures, voici un petit "best-of" de nos contenus du jour sur franceinfo :

Notre moteur de recherche afin de découvrir tous les résultats, par commune, département et région, du premier tour des élections régionales et départementales.


Notre article vous dévoilant tout ce qu'il faut savoir sur la Fête de la musique 2021, qui a lieu ce soir.


Notre article vous résumant l'affaire Mila, à l'heure d'une nouvelle audience des prévenus jugés pour avoir cyberharcelé et menacé de mort la jeune femme.

12h54 : Pour le second tour des régionales en Centre-Val de Loire, la liste PS-PCF du président sortant de la région, François Bonneau, va fusionner avec celle d'EELV-LFI, portée par Charles Fournier. François Bonneau, arrivé en tête du premier tour hier (24,81%), a annoncé la "finalisation de cet accord" à l'AFP ce midi.

12h35 : Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, doit être entendu mercredi matin devant la commission des lois du Sénat, après les dysfonctionnements recensés hier lors de l'organisation du premier tour des élections régionales et départementales. L'audition doit durer 45 minutes, rapporte un journaliste de Public Sénat sur Twitter.

12h06 : Il est l'heure de faire un point sur l'actualité de cette matinée :

• Les discothèques fermées depuis 15 mois rouvriront "à compter du 9 juillet", sur présentation du pass sanitaire et avec une jauge réduite en intérieur, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset après une réunion à l'Elysée avec les professionnels du secteur.

• Les concerts avec du public debout seront à nouveau autorisés en France à partir du 30 juin, a indiqué la ministre de la Culture Roselyne Bachelot aux côtés du ministre. Le gouvernement a décidé une autorisation "avec une jauge de 75% dans les établissements en intérieur, et une jauge de 100% en extérieur".


Les tractations sont lancées pour le second tour des régionales et départementales, après le choc d'un premier tour déserté par deux électeurs sur trois. Chez EELV, Julien Bayou menace d'exclure l'écologiste Jean-Laurent Féliziaau cas où il ne retirerait pas sa candidature en Paca.

Un atout en moins pour les champions du monde : l'ailier Ousmane Dembélé, blessé au genou, est forfait pour le reste de l'Euro, annonce la Fédération française de football (FFF).