Papy Voise, Merah, Jugelé... Quels sont ces "graves incidents" évoqués par Jean-Luc Mélenchon ?

Le député de La France insoumise a créé la polémique en listant des exemples de graves événements survenus à l’approche des élections présidentielles, regrettant qu'ils aient influencé la campagne. Retour sur ces trois événements.

Article rédigé par
Justine Saint-Sevin - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Jean-Luc Mélenchon invité de "Questions politiques", le lundi 7 juin 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les réactions d’adversaires politiques et de proches des victimes des événements citées par Jean-Luc Mélenchon, dimanche 6 juin, s’accumulent. "Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre", s’est projeté le chef de file de La France insoumise, dans l'émission "Questions politiques", pour franceinfo, France Inter et Le Monde.

Pour Jean-Luc Mélenchon, "tout ça, c'est écrit d'avance". Et pour appuyer ses propos, il a cité plusieurs faits en regrettant qu’ils aient été instrumentalisés par certains pour "montrer du doigt les musulmans". "Cela a été Merah en 2012, cela a été l'attentat sur les Champs-Elysées [en 2017]. Avant on avait eu Papy Voise {en 2002]." A quels événements Jean-Luc Mélenchon fait-il référence ?

Avril 2002 : l’agression de "Papy Voise" à Orléans

L’affaire la plus ancienne citée par le chef de file de la France insoumise remonte à la campagne présidentielle de 2002. Le 18 avril 2002, à trois jours d’un premier tour que les sondages promettent à Lionel Jospin (PS), Premier ministre, et Jacques Chirac (UMP), président sortant, Paul Voise, 72 ans, est agressé chez lui, à Orléans. Il explique que deux inconnus l'ont tabassé avant d’incendier son pavillon, situé dans le quartier populaire de l'Argonne.

Le visage tuméfié et les larmes de celui qui est surnommé "Papy Voise" font l'ouverture des JT et la une des journaux. L’enjeu sécuritaire déjà au cœur de la campagne présidentielle devient le principal sujet de débat et prend une place quasi-exclusive dans les médias. L'agression n'a jamais été élucidée et en 2005, le tribunal de grande instance d'Orléans a classé l'affaire par un non-lieu. Le vieil homme est mort en 2013.

Le 21 avril, les résultats du premier tour tombent : c’est le leader du Front National, Jean-Marie Le Pen, qui affrontera Jacques Chirac au second tour. Lionel Jospin n'est qu'en troisième position.

Mars 2012 : les attaques terroristes de Mohamed Merah

En 2012, la campagne présidentielle connaît un tournant, un peu plus d’un mois avant le premier tour de l’élection. Les 11 et 15 mars, Mohamed Merah tue trois militaires par balles dans la rue à Toulouse et Montauban. Le lundi 19 mars, il exécute trois enfants et un enseignant dans une école juive de Toulouse. Le terroriste qui se revendiquait "combattant d’Al-Qaïda" est abattu le 22 mars par les hommes du Raid après s’être retranché chez lui.

Au lendemain de l’attentat visant l’école juive, la campagne présidentielle est suspendue pour la première fois de l’histoire, du moins par certains candidats. Le président sortant, Nicolas Sarkozy, ferme notamment son site de campagne pour quelques jours. François Hollande annule une apparition à la télévision et un meeting. À titre exceptionnel, le Conseil supérieur de l'audiovisuel n’a pas décompté durant deux jours le temps de parole des candidats lorsqu'ils s'exprimaient sur les fusillades de Montauban et Toulouse.

Le 22 avril 2012, François Hollande arrive en tête du premier tour de la présidentielle devant Nicolas Sarkozy. Marine Le Pen est troisième, devant Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou.

Avril 2017 : Xavier Jugelé, policier assassiné sur les Champs-Elysées

Le 20 avril 2017, trois jours avant le premier tour de l'élection présidentielle, des coups de feu éclatent près d'un camion de police stationné sur les Champs-Elysées, à Paris. Le terroriste Karim Cheurfi, armé d'un fusil d'assaut, blesse mortellement Xavier Jugelé, 37 ans, qui se trouvait à l'intérieur. Deux de ses collègues et une touriste allemande sont également blessés dans l’attaque, presque aussitôt revendiquée par l'organisation Etat islamique. Le terroriste est abattu par les forces de l'ordre.

L'attentat a lieu alors même que se déroule l'émission "15 minutes pour convaincre", dernier rendez-vous télévisé avant le premier tour pour les candidats, qui réagissent en direct.

Le 25 avril, un hommage national est rendu par François Hollande, président de la République, en présence d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen qui, entretemps, se sont qualifiés pour le second tour de la présidentielle. Le lendemain, des policiers venus de la France entière se réunissent à Paris pour rendre hommage à leur collègue et demander plus de moyens. Une manifestation inédite entre les deux tours d'une élection présidentielle.

Ce drame est à nouveau dans l’actualité, ce lundi 7 juin 2021. Quatre ans après s’ouvre le procès de quatre hommes complices présumés de l’assassinat du policier Xavier Jugelé sur les Champs-Elysées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election Présidentielle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.