Election présidentielle : les parrainages les plus insolites

Vendredi 10 mars, le Conseil constitutionnel a publié une nouvelle vague de parrainages pour l'élection présidentielle. Parmi eux, quelques surprises ont été relevées.

Alain Juppé, maire LR de Bordeaux (Gironde), le 9 mars 2017.
Alain Juppé, maire LR de Bordeaux (Gironde), le 9 mars 2017. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Qui sera sur la ligne de départ pour l'élection présidentielle 2017 ? Le nombre de candidats se précise. Vendredi 10 mars, le Conseil constitutionnel a validé un total de 9 223 parrainages. Pas moins de 41 personnes affichent au moins une signature, mais ils ne sont que sept (pour le moment) à avoir dépassé la barre des 500 parrainages requis pour pouvoir se présenter officiellement. 

A lire aussi : Découvrez quels candidats vos élus ont choisi de parrainer

Parmi cette montagne de parrainages en tout genre, des observateurs avisés ont remarqué quelques surprises, voire même quelques bizarreries.

Deux maires s'auto-parrainent

Le maire de Vielle-Saint-Girons (Landes), Bernard Trambouze, a décidé de renvoyer sa lettre de parrainage pour la présidentielle... avec son propre nom. "Je me suis dit : il y a tellement de rigolos, alors un de plus, ça ne va pas se voir ! Moi je suis apolitique, je suis élu par des gens qui sont de droite, de gauche, du centre, donc je ne vois pas pourquoi je prendrais parti pour quelqu'un", a-t-il expliqué à France Bleu Gascogne.

Et il n'est pas le seul à s'être "auto-parrainé". Le maire d'Olivese (Corse-du-Sud), Jean-Luc Millo, a lui aussi décidé de se donner son propre parrainage. Il apparaît donc désormais dans la liste des candidats établie par le Conseil constitutionnel, comme l'a repéré le journaliste de La Voix du nord Matthieu Verrier.

Jean-Marie Le Pen se rabiboche avec sa fille

Après de nombreux rebondissements, Jean-Marie Le Pen semble s'être réconcilié avec sa fille, Marine Le Pen. Le président d'honneur du Front national lui a en effet accordé son parrainage pour l'élection présidentielle. Une décision étonnante au regard du conflit qui les opposait depuis de longs mois, avec notamment l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN et la création des Comités Jeanne.

Une élue EELV parraine Mélenchon (malgré l'accord des Verts avec Hamon)

Une élue EELV a officiellement donné son parrainage à Jean-Luc Mélenchon, qui n'a pas encore atteint la barre des 500 parrainages requis. Bénédicte Monville, conseillère régionale EELV, l'avait annoncé à franceinfo fin février, après avoir fortement critiqué l'accord signé entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, fin février.

D'autres élus EELV ont signé une tribune pour soutenir Jean-Luc Mélenchon, qui pourrait ainsi recevoir d'autres parrainages du parti écologiste.

Une élue FN parraine l'idéologue d'extrême droite Renaud Camus

Nathalie Le Guen, élue frontiste de Gironde a décidé de parrainer l'idéologue de l'extrême droite Renaud Camus, théoricien du "grand remplacement". Ce dernier avait annoncé sa candidature à l'élection présidentielle en mai 2016. L'essayiste controversé a remercié "infiniment" l'élue "pour son courage bien rare" sur son compte Twitter.

Un maire parraine son troisième adjoint

Aimé Pluvier, maire du petit village de Tousson (Seine et Marne), a donné son parrainage à Michael Goué, qui se trouve être... son troisième adjoint, a relevé la journaliste du Monde, Hélène Bekmezian.

Un maire parraine un ami "pour plaisanter"

Dans le Lot-et-Garonne, le maire de Pinel-Hauterive, Roland Soca, a choisi de parrainer son "ami", Michel Vernié, maire de Labretonie, une commune située à une vingtaine de kilomètres. "Je suis très déçu par la tournure que prend la campagne présidentielle. Tout cela ne me plaît pas du tout, explique Roland Soca à franceinfo. J'avais prévenu Michel Vergné que je comptais voter pour lui, car c'est quelqu'un que j'apprécie. Cela ne lui posait pas de problème."

Alain Juppé récolte près de 300 parrainages (alors qu'il n'est pas candidat)

"L'hypothèse Juppé" est-elle véritablement écartée ? La question mérite d'être posée alors que le nombre de parrainages validés en faveur du maire de Bordeaux continue d'augmenter. Il en compte aujourd'hui 288. Alain Juppé a pourtant répété qu'il ne se présenterait pas. Il a même annoncé vendredi 10 mars qu'il allait accorder son parrainage à François Fillon.

Un autre ancien candidat à l'élection présidentielle, l'écologiste Yannick Jadot, a reçu un nouveau parrainage, validé par le Conseil constitutionnel vendredi 10 mars. Il totalise ainsi... trois parrainages.