Bruno Gollnisch (RN) : "Zemmour doit rester le polémiste qu'il est"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
gollnisch
FRANCEINFO
Article rédigé par
J.-C. Galeazzi - franceinfo
France Télévisions

Bruno Gollnisch, ancien député et membre du bureau national du RN, est l'invité politique du 23h de franceinfo dimanche 4 juillet.

Marine Le Pen a été réélue présidente du Rassemblement national. "C'est assurément une réponse à ceux qui considéraient que la maison allait s'écrouler après le revers des élections territoriales de juin. C'est un revers indiscutablement. Pour rebondir, il faut manifester notre cohésion, la solidité de notre structure et c'est fait avec ce Congrès du parti. Il faut que nos propositions soient mieux connues des Français", analyse Bruno Gollnisch, membre du bureau national du RN.

Zemmour prendrait des voix à LR aussi

"J'ai toujours considéré que la diabolisation était injuste. Il ne faut pas non plus rechercher à tout prix la dédiabolisation. Il faut des propositions fermes, précises et nous entendre sur des thèmes sur lesquels nous n'étions plus aussi audibles ces derniers temps : comment restaurer les libertés économiques ? Comment combattre la progression des prélèvements obligatoires qui étouffent les entreprises et étouffent les particuliers ? Comment résoudre le problème de la bureaucratie ?", explique l'ancien député et eurodéputé.

"En démocratie, tout le monde est libre de se présenter" à la présidentielle. "Si j'ai un conseil à donner à Éric Zemmour, ce serait de rester le polémiste et le bretteur incroyable qu'il est. Il risque de diviser les voix nationales et pourrait empêcher Marine Le Pen d'être au second tour de la présidentielle. Son éventuelle candidature mordrait aussi sur l'électorat des Républicains", estime Bruno Gollnisch sur franceinfo dimanche 4 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.