Vidéo Election de Yaël Braun-Pivet à la tête de l’Assemblée nationale : "Un symbole encourageant", salue Annie Genevard, vice-présidente LR

Publié
Article rédigé par
Radio France

L'Assemblée nationale a élu pour la première fois une femme, la députée LREM Yaël Braun-Pivet, à sa présidence. Un choix dont se félicite sur franceinfo Annie Genevard, vice-présidente de l’Assemblée nationale, vice-présidente déléguée des Républicains.

"Je salue évidemment l'élection d'une femme au perchoir, c'est un symbole tout à fait encourageant", a réagi mercredi 29 juin sur franceinfo Annie Genevard, vice-présidente de l’Assemblée nationale, vice-présidente déléguée des Républicains, après l'élection de Yaël Braun-Pivet à la tête de l'Assemblée nationale. La candidate a été élue par ses pairs avec 242 voix.

>> DIRECT. Politique : "Les Français nous enjoignent de débattre plutôt que de nous battre", déclare Yaël Braun-Pivet, première femme élue présidente de l'Assemblée nationale

"Personne ne croit non plus que cette élection est due au seul fait que Yaël Braun-Pivet soit une femme. Elle a été présidente de la commission des Lois et y a fait un travail reconnu", a ajouté Annie Genevard.

Le fait que Roland Lescure, président sortant de la commission des Affaires économiques, considéré comme un des favoris, n’ait pas été choisi est un signe fort, selon elle : "C'est le sens de l'élection qui vient d'avoir lieu. Les Français ont signifié très clairement qu'ils ne souhaitaient pas que le président de la République ait tous les pouvoirs et que l'Assemblée nationale redevienne le vrai lieu du débat démocratique."

"L'élection de Yaël Braun-Pivet est assez conforme au climat politique du moment et au signal que les Français ont voulu donner au président de la République."

Annie Genevard

à franceinfo

L'élection de six vice-présidents, trois questeurs et douze secrétaires de l'Assemblée nationale ce mercredi, et l'élection du président de la commission des Finances, prévue jeudi, montreront si "Yaël Braun-Pivet est à même de faire vivre équitablement toutes les composantes de l'Assemblée nationale".

Il faut que l'Assemblée nationale "soit une force puissante de propositions, un lieu de débat constructif, parce que les problèmes que connait notre pays exigent qu'on soit irréprochables dans les propositions que nous ferons", a conclu la vice-présidente LR.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.