Législatives : le député PS Erwann Binet utilise l'image d'Emmanuel Macron pour faire campagne

Le rapporteur de la loi sur le "mariage pour tous" est candidat à sa propre succession, mais il n'a pas obtenu l'investiture du mouvement En marche !, qui a choisi une candidate issue de la société civile.

Erwann Binet dans la salle des Quatre Colonnes, à l\'Assemblée nationale, le 28 septembre 2016.
Erwann Binet dans la salle des Quatre Colonnes, à l'Assemblée nationale, le 28 septembre 2016. (MAXPPP)

L'image d'Emmanuel Macron a la côte alors que le poing et la rose, symboles socialistes, ne font plus recette. Erwann Binet, député socialiste candidat à sa propre succession sur la 8e circonscription de l'Isère, l'a bien compris. Le rapporteur de la loi sur le mariage pour tous a fait placarder sur les panneaux d'affichage de sa circonscription une photo d'Emmanuel Macron en train de lui serrer la main, comme l'a remarqué Le Dauphiné libéré.

Pourtant, Erwann Binet n'a pas reçu l'investiture d'En marche !. Le mouvement fondé par Emmanuel Macron lui a préféré Caroline Abadie, une militante d'En marche ! venue de la société civile. "Je ne change pas d'avis sur ma volonté de participer et de vouloir le succès de la France et d'Emmanuel Macron. Le PS n'a pas dit qu'il serait dans l'opposition. Et puis la photo est magnifique", se justifie Erwann Binet, joint par franceinfo. Le député assure que le poing et la rose seront présents sur toutes ses affiches de campagne et rappelle que, contrairement à d'autres, il n'a pas barré ses affiches d'un "majorité présidentielle".

"Les gens sont un peu perdus"

Le député socialiste estime aussi que cette photo amène de la clarté pour les habitants de sa circonscription : "Sur le terrain, les gens se demandent quelle position on a, ils sont un peu perdus..." Le sortant rappelle qu'il a soutenu Emmanuel Macron au lendemain du premier tour : "Les électeurs s'attendaient à ce qu'il n'y ait pas de candidat En marche ! en face de moi."

Ce n'est pas illégal, je ne joue pas avec la loi. Il n'y a aucune manœuvre de ma part. Erwann Binetà franceinfo

De son côté, le mouvement En marche ! n'est pas tendre avec le député sortant. "Il n'a jamais été proche de nous, mais bon je pense qu'il vaut mieux traiter ça sur le ton de la blague. Il est assez désespéré pour faire ça", réagit Benjamin Griveaux, porte-parole d'En marche ! joint par franceinfo. Pour autant, En marche ! n'envisage pas d'action en justice, ajoute Benjamin Griveaux : "Le mouvement n'est pas propriétaire de l'image d'Emmanuel Macron. Ensuite, c'est à la candidate de voir si cela lui porte préjudice."