Législatives : dans le Finistère, le ministre Richard Ferrand arrive en tête du premier tour, malgré les affaires

Le ministre de la Cohésion des territoires, fragilisé par des révélations, joue gros dans sa circonscription.

Richard Ferrand, en meeting le 23 mai 2017 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)
Richard Ferrand, en meeting le 23 mai 2017 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) (CHAMUSSY/SIPA)

C'est un scrutin que l'Elysée suit de très près. Dans la 6e circonscription du Finistère, Richard Ferrand obtient 33,93% des voix au premier tour des élections législatives. Arrivé en première position, le ministre de la Cohésion des territoires se qualifie pour le second tour et est en ballotage favorable. Il y a quelques semaines, ce scrutin s'annonçait comme un plébiscite pour le député sortant, socialiste devenu "marcheur" de la première heure et ministre du gouvernement d'Edouard Philippe.

>> DIRECT. Suivez la soirée électorale après le premier tour des législatives

Le contexte

Richard Ferrand joue gros dans ce scrutin. Comme tous les ministres, il sait qu'il devra démissionner du gouvernement s'il ne remporte pas sa circonscription, dont il est le député sortant. Mais dans son cas s'ajoute l'affaire judiciaire déclenchée par les révélations du Canard enchaîné sur les dessous d'une affaire immobilière remontant à début 2011, quand il était directeur général des Mutuelles de Bretagne. Pour l'instant, et malgré l'ouverture d'une enquête par le parquet de Brest, Richard Ferrand est resté au gouvernement. La règle édictée par le Premier ministre est qu'un ministre doit démissionner s'il est mis en examen.

Avant cette affaire, le ministre de la Cohésion des territoires faisait figure de grand favori. Secrétaire général de La République en marche, Richard Ferrand est l'un des plus proches politiques d'Emmanuel Macron, le premier député socialiste à l'avoir rallié.

Le résultat

Avec 33,93% des voix, Richard Ferrand arrive en tête du premier tour. Il se qualifie donc au second tour face à Gaëlle Nicolas (18,10%) pour Les Républicains. Le concurrent de toujours de Richard Ferrand, le régionaliste Christian Troadec, maire de Carhaix et figure des Bonnets rouges, obtient lui 13,88%.

Richard Ferrand réalise un bon score au vu des 27,9% réalisés par Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle dans cette circonscription. Il fait pourtant moins bien que ses collègues Bruno Le Maire ou Christophe Castaner. Peut-être une conséquence de l'affaire immobilière qui porte son nom.

Sur les 14 candidats qui se présentaient dans cette circonscription, on peut noter le score du candidat de La France insoumise, Jean-Michel Lucas, qui totalise 11,53% des voix. A comparer aux 20% obtenus par Jean-Luc Mélenchon, arrivé deuxième dans cette circonscription à la présidentielle.

>> Découvrez les résultats complets dans la 6e circonscription du Finistère

La réaction

C'est "une première étape réjouissante", a jugé Richard Ferrand après l'annonce de ce résultat. "Les Finistériennes et les Finistériens ont jugé, ils me connaissent", a poursuivi le ministre.

L'avenir

Richard Ferrand se trouve en ballotage plutôt favorable. Son adversaire des Républicains ne dispose que de peu de réserves de voix pour le second tour. Il peut donc espérer être réélu député dimanche 18 juin, ce qui lui permettra aussi de continuer à être membre du gouvernement. Ce qui, par ailleurs, n'empêchera pas la justice de poursuivre son travail.