Législatives 2022 : les négociations sont suspendues à gauche

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Législatives 2022 : les négociations sont suspendues à gauche
FRANCE 2
Article rédigé par
T.Curtet, T.Petit, F.Daireaux, G.Basle, D.Fossard, E.Brouillard, R.Gardeux, D.Chevalier - France 2
France Télévisions

Y aura-t-il une grande alliance à gauche pour les prochaines élections législatives ? Alors que la France Insoumise, les Écologistes et le Parti socialiste semblaient proches d'un accord, le PS a suspendu les négociations, vendredi 29 avril.

La France Insoumise souhaite un grand rassemblement à gauche pour les élections législatives. Depuis vendredi 29 avril à 19 heures, les discussions sont suspendues. Les négociations avec toute la gauche sont difficiles. Dans la matinée du samedi 30, Jean-Luc Mélenchon a haussé le ton. "Les gens n'accepteront pas deux fois de se faire voler la victoire par ceux qui refuseront de construire cette nouvelle majorité", a-t-il mis en garde dans le JDD.

Des négociations difficiles

Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Écologie - Les Verts, a déclaré vendredi 29 souhaiter "la coalition la plus large". De leur côté, les communistes reconnaissent le leadership de la France Insoumise, mais ne veulent pas brader leur identité. Ian Brossat, porte-parole du PCF, a demandé "le respect de l'ensemble des composantes", sur le plateau des 4 vérités, samedi matin. Quant au PS, il juge Jean-Luc Mélenchon trop exigent, tant sur le programme d'union que sur le nombre de circonscriptions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.