Législatives 2022 : dans le Calvados, Elisabeth Borne se pose en défenseuse des "valeurs républicaines" face au candidat Nupes

La Première ministre, candidate de la majorité dans la 6e circonscription du département normand, est arrivée en tête, dix points devant le candidat de la gauche. Chacun est reparti en campagne ce lundi pour un duel à distance avant celui des urnes.

Article rédigé par
Victoria Koussa - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Élisabeth Borne aux côtés de Valérie Desquesne ( à droite), maire de Condé-en-Normandie, lundi 13 juin 2022. (VICTORIA KOUSSA / RADIO FRANCE)

Après son ambiguité sur "les extrêmes" lors d'une prise de parole juste après l'annonce des résultats du premier tour des élections législatives, dimanche 12 mai, Elisabeth Borne, arrivée en tête dans la 6e circonscription du Calvados, tente de nouveau de clarifier les choses lundi, à la sortie d'une imprimerie de Condé-en-Normandie : "Notre position c'est aucune voix pour le Front national (sic). Ensuite, quand on a des candidats Nupes, très clairement si on a affaire à un candidat qui ne respecte pas les valeurs républicaines, qui insulte nos policiers, qui demande de ne plus soutenir l'Ukraine, qui veut sortir de l'Europe, nous n'appelons pas à voter pour lui."

Une charlotte blanche, pas rouge

La Première ministre, qui a rassemblé 34% des voix, dix point devant le candidat de la Nupes vise une nouvelle fois Jean-Luc Mélenchon, le leader insoumis, sans le nommer, lui qui a rassemblé la gauche et qui menace désormais la majorité absolue du parti présidentiel à l'Assemblée nationale. La consigne de vote qui concernera une soixantaine de circonscriptions doit être maintenant clarifiée avec l'ensemble des 550 candidats investis par Ensemble, la coalition de la majorité. Elisabeth Borne organise avec eux une visioconférence dans sa permanence de campagne à Vire ce lundi après-midi.

Elisabeth Borne visite l’imprimerie Tonnelier à Condé-en-Normandie (Calvados), lundi 13 juin.  (VICTORIA KOUSSA / RADIO FRANCE)

C'est avec sa double casquette de candidate dans la 6e circonscription du Calvados où elle est arrivée en tête et de cheffe du gouvernement qu'Elisabeth Borne entame sa campagne du second tour : "Evidemment pour mobiliser, pour aller à la rencontre des Françaises et des Français, défend-elle, comme je l'ai toujours fait toutes ces dernières semaines et c'est ce que je vais faire aussi cette semaine". Après un café avec la maire de Condé-en-Normandie, Elisabeth Borne a donc visité une imprimerie. Pour l'anecdote, elle a refusé de porter une charlotte rouge à l'intérieur, préférant une charlotte blanche. Peut-être une manière pour la Première ministre d'éviter le clin d'oeil au camp adverse.

Son adversaire justement, Noé Gauchard, candidat de la Nupes, continue lui aussi sa campagne, bien déterminé à battre la candidate de la majorité malgré les dix points qui les distancient : "On va continuer à être au contact des gens pour pouvoir les représenter plus fidèlement que ce qu'elle prétend faire. Ça va être un face à face mais ça ne me fait pas peur. Ça va être un face à face si tant est qu'Elisabeth Borne vienne débattre". Ferrailler jusqu'à la dernière minute ici comme dans de nombreuses circonscriptions où le duel va s'intensifier ces cinq prochains jours de campagne.

La Première ministre à nouveau en campagne dans le Calvados : reportage de Victoria Koussa
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.