Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : passe d'armes entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon

Publié Mis à jour
Législatives 2022 : passe d'armes entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon
Législatives 2022 : passe d'armes entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon Législatives 2022 : passe d'armes entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon
Article rédigé par franceinfo - C. Demangeat
France Télévisions

À moins d'une semaine du second tour des élections législatives, le président de la République et le leader des insoumis se rendent coup pour coup durant leurs sorties publiques.

Emmanuel Macron profite de son départ vers l'est de l'Europe pour répondre sur le terrain national à Jean-Luc Mélenchon. Il tente de convaincre les électeurs de lui donner une majorité solide au second tour des législatives. "Nous sommes à l'heure des choix et les grands choix ne se font jamais par l'abstention. J'en appelle donc à votre bon sens et au sursaut républicain. Ni abstention, ni confusion, mais clarification. Dimanche je compte sur vous pour doter notre pays d'une majorité solide, afin d'affronter tous les défis de l'époque", a-t-il ainsi déclaré. La réaction de Jean-Luc Mélenchon ne s'est pas fait attendre : "Son bateau coule, Macron prend l'avion. Certains disent qu'il s'enfuit, en réalité il nous méprise. Pour lui les législatives ne sont qu'une formalité administrative, donc il est parti se faire remarquer sur la ligne de front".

Mobiliser les abstentionnistes

A cinq jours du second tour des législatives, le ton du duel à distance entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon se durcit sérieusement. "Emmanuel Macron est descendu de manière inattendue dans l'arène dans un décor qui ne doit rien au hasard. C'est le Macron chef de guerre, solennel. Il veut montrer qu'il gère la guerre en Ukraine mais aussi les conséquences économiques en France. Aujourd'hui il dramatise l'enjeu du second tour car le risque de ne pas avoir de majorité à l'Assemblée est bien réel", explique Catherine Demangeat, journaliste politique chez franceinfo. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il répond sur la même lignée selon elle : "A l'occasion de son discours à Toulouse, le président des insoumis a attaqué le chef de l'État, le comparant à Donald Trump. Les deux tentent de mobiliser leurs camps et les abstentionnistes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.