Législatives 2022 : une prise de parole surprise du chef de l'État réalimente le duel Macron-Mélenchon

Publié Mis à jour
Législatives 2022 : une prise de parole surprise du chef de l'État réalimente le duel Macron-Mélenchon
france 3
Article rédigé par
J. Nény - France 3
France Télévisions

Sur le tarmac de l'aéroport d'Orly, avant de s'envoler pour la Roumanie, le président a réclamé mardi 14 juin un sursaut républicain pour décrocher la majorité au second tour des élections législatives. Une prise de parole surprise qui a réalimenté le duel avec la Nupes. 

Juste avant de décoller pour la Roumanie, mardi 14 juin, Emmanuel Macron a fait un discours surprise sur le tarmac d'Orly. Une phrase a fait bondir Jean-Luc Mélenchon. "'Dimanche, aucune voix ne doit manquer à la république', sous-entendant ainsi qu'à ses yeux, la Nupes, cette alliance des principaux partis de gauche pour les législatives, se situerait en dehors du champ républicain", rapporte le journaliste Julien Nény, présent devant le QG de La France insoumise pour le 19/20 de France 3. Jean-Luc Mélenchon n'a pas manqué de réagir immédiatement dans un texte publié mardi 14 juin dans l'après-midi sur son blog.

"Dérives autocratiques inquiétantes"

La publication de Jean-Luc Mélenchon portait le titre suivant : "Le bateau coule, Macron prend l'avion". "Le leader de La France insoumise y lâche ses coups en moquant notamment un sketch à la Trump et en dénonçant 'le bouillon confus des consignes de vote à géométrie variable'", rapporte Julien Nény. Julien Bayou, le patron des Verts, a également réagi dans un tweet publié mardi. Ce dernier "juge le chef de l'État fébrile et coupable à ses yeux de dérives autocratiques inquiétantes", cite le journaliste. À cinq jours maintenant du second tour décisif de ces élections législatives, "le ton est monté d'un cran entre la macronie et le bloc de gauche", conclut Julien Nény.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.