Elections européennes 2024 : Marion Maréchal, tête de liste Reconquête, estime que Bruxelles "a trahi ses belles promesses", lors de son meeting de lancement de campagne

Article rédigé par Juliette Campion, Yann Thompson
France Télévisions
Publié Mis à jour
Marion Maréchal fait un discours à Asnières (Hauts-de-Seine), le 14 octobre 2023. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)
Bruxelles "a trahi ses belles promesses en ignorant deux impératifs qui auraient dû être les siens : l'identité et la puissance", a-t-elle déclaré dimanche dans un discours véhément.

Ce qu'il faut savoir

Elle cherche à remobiliser l'électorat d'Eric Zemmour de la présidentielle d'il y a deux ans. Marion Maréchal, tête de liste du parti d'extrême droite Reconquête aux élections européennes, tient dimanche 10 mars dans l'après-midi son premier grand meeting de campagne à Paris. Bruxelles "a trahi ses belles promesses en ignorant deux impératifs qui auraient dû être les siens : l'identité et la puissance", a-t-elle déclaré dans un discours véhément, assurant qu'elle est "envahissante sur des sujets absolument minimes et totalement absente voire nocive sur les sujets importants et les grandes questions". Ce direct est maintenant terminé. 

Un accord avec les Conservateurs. Reconquête a trouvé, en février, un accord avec le groupe des Conservateurs à Strasbourg, où siège notamment le PiS polonais, au pouvoir entre 2015 et 2023, et Fratelli d'Italia, le parti de la cheffe du gouvernement transalpin Giorgia Meloni. Pour asseoir cette crédibilité, Marion Maréchal a invité l'une des figures de ce mouvement post-fasciste italien, Nicola Procaccini, qui doit ouvrir le meeting.

Renaissance a lancé sa campagne. La majorité présidentielle a lancé samedi à Lille (Nord) sa campagne autour de sa candidate, l'eurodéputée Valérie Hayer. Elle a appelé à un "sursaut", pour "déjouer le scénario du pire" et renforcer l'Europe "face à ceux qui veulent l'abattre"

L'aide à l'Ukraine en débat. L'Assemblée nationale se penche mardi sur la stratégie française d'aide à l'Ukraine, lors d'un débat suivi d'un vote symbolique, qui va surtout servir de confrontation entre macronistes, RN et LFI à trois mois des élections européennes. Le Premier ministre Gabriel Attal a donné le ton, samedi à Lille, en concentrant ses attaques contre "le clan Le Pen". "Pour le RN, face à la Russie, toutes les mollesses, toutes les faiblesses sont bonnes", a-t-il lancé.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    Yann Thompson
    franceinfo Il y a 0 sec
    #POLITIQUE @Serge Garcia : A l'approche des européennes, vous êtes nombreux à vous interroger sur le temps de parole accordé à telle ou telle formation politique. Sachez que France Télévisions veille à respecter les règles d'équilibre fixées par l'Arcom et que vous pouvez découvrir la répartition parti par parti sur chacune de nos chaînes dans cet article.

    INFOGRAPHIES. Quelle a été la répartition du temps de parole des courants politiques sur les antennes de France Télévisions au dernier trimestre 2023 ?

  • Avatar
    Avatar
    Serge García
    Il y a 0 sec
    #POLITIQUE Peu de relais ce soir du meeting de Raphaël Gluckmann. Celui de Marion Marechal Lepen diffusée sur France info en direct et ce soir sur les informés… Rien sur Gluckmann sur TF1, France 2 et sur les chaînes d’info. Deux poids deux mesures… Je sais que vous en avez parlé sur le fil info mais c’est peu…
  • Avatar
    Avatar
    Raphaël Glucksmann
    candidat socialiste et Place publique Il y a 0 sec
    "Ils vont tout faire pour renationaliser le débat, pour encore une fois, nous rejouer le match Macron-Le Pen et nous enfermer dans l'appel au barrage. Cela ne fonctionnera pas."
    #POLITIQUE La macronie a largement été visée dans les discours, décrite par les proches de Raphaël Glucksmann comme un parti de libéraux qui prétendent être les seuls pro-européens.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #POLITIQUE Après Valérie Hayer, candidate de la majorité, et Marion Maréchal, candidate de Reconquête, c’était au tour de Raphaël Glucksmann de lancer sa campagne à Lyon, cet après-midi. Le candidat commun au mouvement Place publique et au Parti socialiste est donné troisième dans les intentions de vote à ce stade, derrière le Rassemblement national et Renaissance.
    Le candidat de Place publique et du Parti socialiste Raphaël Glucksmann lors d'un meeting à Lyon le 10 mars 2024. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)
    (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    En ce début de soirée, voici un nouveau point sur l'actualité de ce dimanche :
    #RUGBY Avec un effectif rajeuni, le XV de France s'est imposé avec la manière au pays de Galles (45-24) et peut désormais espérer terminer deuxième du Tournoi des six nations en cas de victoire samedi prochain face à l'Angleterre.
    #METEO Les corps de trois personnes emportées par les eaux lors des intempéries de la nuit ont été retrouvés dans le Gard, selon la préfecture. Quatre autres personnes restent portées disparues, dont deux enfants et leur père. Suivez notre direct.
    #METEO Neuf départements du Sud-Ouest, du Sud-Est et de la Bourgogne sont toujours placés en vigilance orange en raison de risques de crues et de vagues-submersion. En ce week-end de grandes marées, un pêcheur a trouvé la mort en Charente-Maritime.
    #POLITIQUE Lors de son premier grand meeting de campagne à Paris, Marion Maréchal, tête de liste du parti d'extrême droite Reconquête pour les Européennes, s'est présentée en rempart face au spectre d'"une Europe islamisée". Suivez notre direct.
  • Avatar
    Avatar
    Marion Maréchal
    tête de liste Reconquête aux européennes Il y a 0 sec
    "Voulez-vous d'une Europe islamisée ou voulez-vous encore d'une Europe européenne ?"
    #POLITIQUE Dans une salle qui scande "Marion députée", Marion Maréchal évoque "deux Frances qui se font face", avec d'un côté "une civilisation islamique" qu'elle dit voir "prospérer" et, de l'autre, "notre civilisation française".
    editor-image
    (FRANCEINFO)
  • Avatar
    Avatar
    Marion Maréchal
    tête de liste Reconquête aux Européennes Il y a 0 sec
    "Nous avons le devoir d'apporter une espérance aux Français. (...) Nous voulons simplement pouvoir être fiers d'être français."
    #POLITIQUE Au meeting de lancement de la campagne du parti d'extrême droite Reconquête, Marion Maréchal succède à Eric Zemmour à la tribune du Dôme de Paris. Elle dit vouloir défendre "l'autorité, le mérite, le respect, le travail, le patriotisme". Vous pouvez suivre son discours dans notre direct.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #POLITIQUE La campagne en vue des élections européennes se poursuit cet après-midi. Le parti Reconquête, emmené pour ce scrutin par Marion Maréchal-Le Pen, tient son meeting en ce moment même au Palais des sports, à Paris, tandis le candidat de Place publique-PS, Raphaël Glucksmann, s'exprime depuis Lyon.
  • Avatar
    Avatar
    François Bayrou,
    président du Modem Il y a 0 sec
    "Je ne crois pas que la solution soit de faire du Rassemblement national le seul sujet de la campagne électorale. Je pense que d'une certaine manière, c'est lui faire un cadeau."
    #POLITIQUE Alors que s'ouvre la campagne des européennes, le président du MoDem a mis en garde la majorité, après que la plupart des orateurs invités hier du premier meeting du parti ont durement attaqué le RN.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    "Jordan Bardella parle français mais vote russe au Parlement européen."
    #POLITIQUE Invité de "Questions politiques", l'ancien ministre Clément Beaune, secrétaire général délégué de Renaissance pour l’Europe, s'en prend à la tête de liste du RN aux européennes et l'accuse de soutenir des politiques en faveur de Vladimir Poutine.