Aide au logement : baisse voire suppression pour de nombreux bénéficiaires

Un dispositif du gouvernement pour mieux encadrer les loyers des logements provoquent un important manque à gagner pour des dizaines de milliers des Français.

France 2

Plus d'aide au logement pour ceux qui payent des loyers trop élevés. Depuis le 1er juillet, près de 16 000 personnes n'ont plus le droit aux APL. C'est notamment le cas d'Antoinette, 94 ans, qui vit seule dans un appartement à Antibes (Alpes-Maritimes). Son loyer est de 780 euros par mois, un loyer jugé disproportionné pour une personne seule.

Nouveaux plafonds

La locataire touche moins de 400 euros de retraite, alors ces 272 euros d'APL étaient indispensables. "On lui demande de trouver un appartement beaucoup plus petit pour qu'elle puisse retrouver ses droits, je trouve ça scandaleux. Comment voulez-vous déménager quelqu'un qui a vécu 51 ans ici ?", dénonce sa fille Evelyne.
Aujourd'hui, pour toucher l'APL, le loyer ne doit pas dépasser certains plafonds : à Paris, c'est par exemple 1171 euros pour une personne seule, et 791 euros dans les villes de plus de 100 000 habitants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme entre dans le bureau de la Caisse d\'Allocations Familiales à Calais le 15 avril 2015.
Une femme entre dans le bureau de la Caisse d'Allocations Familiales à Calais le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)