Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Marie-Claire Cailletaud, responsable industrie de la CGT « Si rien n’est négociable, le mouvement à la SNCF continuera »

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
:l'éco du 26 avril avec Marie-Claire Cailletaud
Article rédigé par
Alexandre Peyrout - franceinfo
France Télévisions

Invité de :l’éco, la responsable industrie de la CGT est revenue sur les mouvements sociaux du mouvement.

Les négociations entre le Premier ministre et les syndicats promettent d’être tendues. Mais alors qu’Édouard Philippe a réaffirmé que les embauches au statut, c’était bien terminé, Marie-Claire Cailletaud veut rester optimiste. « Il y a une avancée, car il n’y avait pas de négociations avec Élisabeth Borne. Il faut espérer que cela change avec le Premier ministre. S’il continue à dire que rien n’est négociable, le mouvement continuera. »

Mais les syndicats ne sont même pas d’alors entre eux sur les modalités de grève à la SNCF alors n’est-il pas prématuré de parler de convergence des luttes ? C’est la question qui fâche posée à Marie-Claire Cailletaud. « Nous pensons à la CGT que l’unité d’action est indispensable. Nous nous y acharnons. Il y a beaucoup de colères dans le pays : les retraités, les EHPAD, des salariés de l’énergie … Je pense qu’il y a des points communs forts dans ces luttes : l’injustice sociale. »

Mais quelle place pour les syndicats dans le quinquennat d’Emmanuel Macron, c’est la question de l’AFP. « Il veut se passer des corps intermédiaires, ce qui embête les syndicats habitués à négocier avec le gouvernement. Cela est problématique vu l’ampleur des réformes en cours. »

L’interview se termine avec la chanson Citoyens du monde de HK et les Saltimbanks.

:l’éco c’est du lundi au jeudi, à 9h20 sur franceinfo : (canal 27 de la TNT).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève à la SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.