SNCF : dialogue tendu entre les syndicats et le gouvernement

Alors que la grève perlée lancée par les cheminots a démarré, de nouvelles négociations ont duré plusieurs heures ce jeudi 5 avril, sans succès.

France 3

Les négociations qui se sont déroulées jeudi 5 avril entre la ministre des Transports ont duré plus de 6 heures. A la sortie, les représentants des organisations syndicales estiment avoir perdu leur temps. "La ministre doit penser qu'à force de répéter la même chose, ça finirait par rentrer. Mais ça ne rentre pas",explique Didier Aubert, de la CFDT Cheminots. Pour Laurent Brun, de la CGT Cheminots, le gouvernement ne fait pas la preuve de sa volonté de vouloir parvenir à une solution au conflit et "attend que ça se passe".

"Le gouvernement avance à marche forcée"

Pour Roger Dillenseger, de l'UNSA Ferroviaire, "le gouvernement avance à marche forcée pour tenter de nous asphyxier [...] On est dans une situation où le mouvement social risque de se durcir". Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Edouard Philippe avait pour la première fois évoqué la question de la dette de la SNCF. Mais sur tous les autres volets, il s'est montré inflexible.

Le JT
Les autres sujets du JT
A la gare du Nord le 4 avril 2018, au second jour de grève des cheminots.
A la gare du Nord le 4 avril 2018, au second jour de grève des cheminots. (MAXPPP)