Le communiste Ian Brossat dit-il vrai sur l'ampleur exceptionnelle de la grève contre la réforme des retraites ?

Le porte-parole du PCF affirme que la grève actuelle est la plus grande de la Ve République.

Manifestation à Paris contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020.
Manifestation à Paris contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

Alors que le mouvement contre la réforme des retraites est entré dans son 47e jour, Ian Brossat, porte-parole du Parti Communiste Français, a estimé, lundi 20 janvier sur Sud Radio, qu'il s'agit là d'"un mouvement qui est le plus grand mouvement de grève que l'on ait connu sous la Veme République". C'est à la fois vrai et faux. La Cellule le Vrai du Faux vous explique pourquoi.

Le mouvement national le plus long

Pour ce qui est de la durée, l'élu dit vrai. Avec plus de six semaines de grève, la mobilisation contre la réforme des retraites constitue la plus longue grève nationale qu'ait connu le pays depuis 1958 et la naissance de la Ve République. Ni mai 68, ni la grève de 1995, qui représentent les derniers grands mouvements sociaux en France, n'ont duré aussi longtemps avec un mois de grève enregistré en 1968 et "seulement" trois semaines de grève en 1995. 

Beaucoup moins de grévistes qu'en 68

En revanche, si on s'intéresse au volume, la grève contre la retraite par points reste bien moins importante que ce que l'on a pu connaître en 1968. Dominique Andolfatto, professeur de Sciences politiques à l'Université de Bourgogne rappelle que selon les statistiques officielles du ministère du Travail, "100 millions de journées de grève" ont été enregistrées en 1968. Cette année là, sept millions de Français ont fait la grève, dont cinq millions dans le privé et deux millions dans le public. A l'époque on estime que chacun de ces salariés a donc effectué 14 jours de grève en moyenne. En 1995, cinq millions de journées de grève ont été comptabilisées. Selon les premières estimations de Dominique Andolfatto, le mouvement en 2019/2020 n'enregistrerait pas plus d'un million de journées de grève au total.

Beaucoup moins de manifestants qu'en 2010

Les manifestations de cet hiver, elles non plus, ne sont pas les plus importantes de la Ve République. Pour le vérifier, inutile de remonter très loin. En 2010, sur la quinzaine de journées de manifestations organisées à l'époque (déjà contre la réforme des retraites, sous Nicolas Sarkozy), trois d'entre elles affichaient plus de trois millions de manifestants, selon les décomptes de la CGT. En 2019 et 2020, aucune journée de manifestations contre la réforme des retraites n'a fait mieux, loin de là. La plus fournie remonte au 17 décembre 2019 avec 1,8 millions de manifestants au plan national, selon la CGT.