Grèves : semaine à risque pour l'Élysée

La journaliste Valérie Astruc se trouve en direct du palais de l'Élysée à Paris afin d'analyser la réaction de l'exécutif face aux grèves à venir dans le pays.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Comment l'opinion va-t-elle régir face aux nombreuses grèves qui s'annoncent ? Comment le président de la République réagit-il à cela ? "Emmanuel Macron sait qu'il joue sa capacité à réformer pour les quatre prochaines années. Il n'est certes pas mécontent d'affronter les syndicats, mais avec une stratégie : isoler les plus durs comme la CGT en faisant des concessions pour que les plus réformistes abandonnent au plus vite le mouvement", analyse Valérie Astruc en direct du palais de l'Élysée à Paris.

La bataille de l'opinion

Pour l'emporter, il faut aussi gagner la bataille de l'opinion. "Pour le moment, une petite majorité de Français soutient la réforme de la SNCF. Mais si les blocages se prolongent, alors l'opinion pourrait se retourner contre l'exécutif. D'où une répartition des rôles bien étudiée: au président la posture de l'homme déterminé, au Premier ministre la charge de négocier pour que ces grèves ne durent pas trop longtemps", commente la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron et Edouard Philippe à Paris le 23 mars.
Emmanuel Macron et Edouard Philippe à Paris le 23 mars. (PHILIPPE WOJAZER / POOL)