Grèves : l'équation délicate de la SNCF

Les comptes de la SNCF, publiés jeudi 28 février, révèlent des bénéfices divisés par dix en 2018, notamment à cause de la grève des cheminots au printemps. Le groupe fait donc face à un nouveau défi.

FRANCE 2

Quelle sera pour la SNCF la conséquence de cette année 2018 catastrophique sur le plan économique ? C'est toute la question, après que le groupe a révélé jeudi 28 février que ses bénéfices avaient été divisés par dix l'an passé. "Les défis qui attendent la SNCF sont immenses, elle va devoir en priorité relancer les trains du quotidien, les moderniser, maintenir son activité TGV et se préparer à l'arrivée de la concurrence", rappelle la journaliste Anne-Charlotte Hinet en duplex.

700 millions d'euros d'économies à faire en 2019

10 milliards d'euros doivent être investis cette année, mais dans le même temps, le groupe va devoir faire 700 millions d'euros d'économies supplémentaires. "Équation délicate, d'autant plus que le contexte social au sein de l'entreprise n'est toujours pas apaisé, la direction n'ayant toujours pas réussi à rétablir pour le moment la confiance avec les cheminots qui avaient fait grève l'an passé", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la SNCF à Paris, le 15 octobre 2018.
Le siège de la SNCF à Paris, le 15 octobre 2018. (MANUEL COHEN / AFP)