Grève à la SNCF : de la banlieue parisienne à Saint-Étienne

Une journaliste de France 2 s'est rendue à Saint-Étienne (Loire) depuis la banlieue parisienne en ce jour mouvementé de grève à la SNCF.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ils sont venus dès l'aube. Les premiers voyageurs se sont levés tôt pour parvenir à atteindre la capitale malgré la grève à la SNCF de ce mardi 3 avril. Une journaliste de France 2 a décidé de prendre le RER depuis la banlieue parisienne afin de se rendre, dans la journée, à Saint-Étienne (Loire). Après 1h30 de trajet, le RER s'arrête Gare du Nord. Dans la cohue, les usagers n'hésitent pas à débattre, pour ou contre la grève.

Des trains... déserts ?

Une journaliste de France 2 s'est rendue à Saint-Étienne depuis la banlieue parisienne en ce jour mouvementé de grève à la SNCF. Arrivés en Gare de Lyon, les trains affichent complet, nous montons sans billet dans un train pour Dijon (Côte-d'Or). Surprise, la rame est vide : les réservations ont été bloquées, personne n'est venu. Quelques minutes plus tard, nous montons dans un car en direction de Lyon (Rhône). Pour les passagers, difficile d'imaginer trois mois de grève. Finalement, il nous aura fallu une journée entière pour rejoindre Saint-Étienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers à la gare de Lyon, à Paris, le 2 avril 2018.
Des passagers à la gare de Lyon, à Paris, le 2 avril 2018. (YOAN VALAT / EPA)