SNCF, retraites, universités... Emmanuel Macron pris à partie en visite à Saint-Dié-des-Vosges

Le chef de l'État était en visite à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) mercredi 18 avril. Emmanuel Macron s'est offert un bain de foule mouvementé où chacun a pu exprimer son mécontentement. 

FRANCE 2

Des sifflements et des interpellations tous azimuts, Emmanuel Macron a vécu un bain de foule mouvementé mercredi 18 avril à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges). Il a notamment été pris à partie par les cheminots de la CGT et de Sud Rail. "La dette, il faut la reprendre. Il n'y a plus de sous pour entretenir les voies", lui a ainsi lancé Jérôme Maes. "On est écouté, mais est-ce qu'on prend en compte ce que je dis ?", s'interroge le cheminot, quelques minutes après avoir échangé avec le chef de l'État.

Interpeller sur tous les thèmes

Venu à Saint-Dié-des-Vosges sur la thématique du développement des centres-villes, le président s'est retrouvé sollicité à chaque pas. Retraites, difficultés dans les hôpitaux, universités ou encore Notre-Dame-des-Landes, Emmanuel Macron est interpellé sur tous les thèmes. "Je ne vais pas différer les réformes pour que je puisse me promener dans les rues tranquillement [...] Transformer, un pays c'est ça", assume Emmanuel Macron. Un président au contact des Français comme en période électorale, pour expliquer ses réformes, une méthode qu'il compte bien poursuivre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron à Saint-Dié-des-Vosges, le 18 avril 2018.
Le président Emmanuel Macron à Saint-Dié-des-Vosges, le 18 avril 2018. (VINCENT KESSLER / POOL)