Mouvement des "gilets jaunes" : Édouard Philippe entend "la souffrance"

À l'écoute, mais inflexible, Édouard Philippe a répondu aux "gilets jaunes" dans le journal de France 2 dimanche 18 novembre. Il a réaffirmé la volonté de l'exécutif d'aller jusqu'au bout.

France 3

Dès les premières minutes de l'entretien sur France 2 dimanche 18 novembre, Édouard Philippe maintient le cap et confirme la taxe carbone : "La trajectoire carbone que nous avons fixée, nous allons la tenir". Le Premier ministre dit comprendre qu'il y a un ras-le-bol exprimé par les "gilets jaunes" : "Je le comprends et le gouvernement fera en sorte que dès cette année le niveau d'impôts et de taxes diminue".

Des annonces fin novembre

L'entretien se poursuit sur la souffrance et le sentiment de déclassement de certains Français. "On a entendu au cours des manifestations de la colère et de la souffrance, l'absence de perspective", déclare-t-il. Édouard Philippe rappelle enfin qu'un plan de 500 millions d'euros allait accompagner les Français et que des annonces seraient faites en matière d'énergie et de transports dès la fin du mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau du \"20 heures\" de France 2, le 18 novembre 2018. 
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau du "20 heures" de France 2, le 18 novembre 2018.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)