"Gilets jaunes" : la détermination d'un porte-parole

Les "gilets jaunes" n'ont pas de leaders, mais seulement quelques porte-parole qui ont émergé durant le week-end des 17 et 18 novembre. À Angoulême (Charente), c'est un micro-entrepreneur qui donne de la voix et qui se dit prêt à bloquer toute la semaine.

Une vingtaine de "gilets jaunes" ont passé toute la nuit de dimanche 18 à lundi 19 novembre sur l'autoroute A10 pour bloquer la circulation. Yoan Lotellier est l'un des organisateurs du mouvement à Angoulême (Charente). Ce micro-entrepreneur de 31 ans, père de deux enfants, est souvent sur la route. Il fait plus de 39 000 km par an pour son travail. La hausse des taxes, il ne peut pas toujours la répercuter sur ses factures.

Un geste du gouvernement attendu

Pour tenir jour et nuit, il faut s'organiser. Ils ont positionné un camping-car, stationné au beau milieu de la route nationale, pour la logistique. Pour Yoan Lotellier et sa famille, les fins de mois sont difficiles. Comme les autres "gilets jaunes" présents lundi, il se dit prêt à continuer les blocages sur les routes charentaises jusqu'à un geste significatif de la part du gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation de gilets jaunes, à Brest, le 17 novembre 2018 (illustration).
Une manifestation de gilets jaunes, à Brest, le 17 novembre 2018 (illustration). (FRED TANNEAU / AFP)