"Gilets jaunes " : des violences extrêmes à Narbonne

À Narbonne dans l'Aude, un péage autoroutier a été brûlé samedi 1er décembre par des casseurs en marge d'une manifestation de "gilets jaunes". Plusieurs bâtiments ont ainsi été détruits.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Quinzième jour de blocage sur ce rond-point près de Perpignan (Pyrénées-Orientales) et les violences de samedi 1er décembre n'ont en rien atténué la détermination des "gilets jaunes". Tous condamnent les actes violents, même s'ils y voient un moyen de se faire entendre. "Je ne suis pas le mec qui va aller casser, mais en attendant, ceux qui cassent font entendre parler d'eux", explique un "gilet jaune". "Les violences, c'est malheureux, mais qui provoque tout ça ? C'est Macron avec ses taxes", confie un autre.

Un péage brûlé

À quelques kilomètres de là, un péage a été complètement détruit par une centaine "gilets jaunes" et de casseurs. Pour y mettre le feu, ils ont projeté une voiture en flamme sur l'infrastructure, portée par un engin de chantier. "Il est évident que les 'gilets jaunes' sont aujourd'hui infiltrés par des casseurs professionnels", confie un syndicat de police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gilets jaunes à Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.
Des gilets jaunes à Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)