Cet article date de plus de deux ans.

Blocages du 17 novembre : Nicolas Dupont-Aignan appelle les Français à "entrer en résistance" face à "l'oppression" du gouvernement

Publié
Article rédigé par
Radio France

"C'est le gouvernement qui bloque le pays, en condamnant les gens à ne pas pouvoir circuler, parce que le prix est trop cher", a estimé le président de Debout La France sur franceinfo.

"J'appelle les Français à descendre dans la rue pour dire 'ça suffit', il faut enfin entrer en résistance contre ce pouvoir qui nous méprise, qui nous rackette et qui, si on ne fait rien, continuera, lui, à bloquer la France", a estimé samedi 17 novembre sur franceinfo Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout La France. Les "gilets jaunes"  sont mobilisés samedi partout en France.

"Parce qu'en condamnant les gens à ne pas pouvoir circuler, parce que le prix est trop cher (…) c'est le gouvernement qui bloque le pays", a estimé le député de l'Essonne. "Si on se laisse faire, on sera tondu et on ne pourra plus vivre dans notre beau pays".

La résistance à l'oppression, c'est quand un pouvoir n'écoute plus, méprise, prend l'argent du peuple pour le verser à des privilégiés.

Nicolas Dupont-Aignan

à franceinfo

Nicolas Dupont-Aignan a toutefois expliqué qu'il ne prendrait pas part aux manifestations de ce samedi : "Je ne veux pas, par ma présence dans une manifestation, l'orienter politiquement", a-t-il assuré, tout en rappelant qu'il mène le "combat" contre la hausse du prix des carburants "depuis des années dans l'indifférence générale".

"Je dis aux Français : allez-y, foncez, quelle que soit votre couleur politique (…) C'est la dernière chance pour ce gouvernement : soit il entend la colère du peuple (…) soit alors ça va mal finir", a mis en garde le député.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix des carburants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.