Blocages : comment les gilets jaunes se préparent-ils ?

À quatre jours de la journée d'action des automobilistes organisée le samedi 17 novembre, à quoi faut-il s'attendre ? Dans l'Oise, on s'organise notamment à travers les réseaux sociaux. 

FRANCE 3

Dès que son emploi du temps le lui permet, Bastien Regnier consacre son énergie à préparer le rassemblement du samedi 17 novembre. Impression de tracts, mais surtout mobilisation sur les réseaux sociaux. Dans la banlieue de Beauvais (Oise), ce jeune homme de 22 ans a pris les reines des gilets jaunes. Engagé auprès des Patriotes de Florian Philippot, il dit cette fois vouloir agir en tant que simple citoyen. Il ne compte pas bloquer la circulation, mais forcer un péage de l'autoroute A16 afin de le rendre gratuit.

Dans l'Oise, une dizaine d'actions et de blocages annoncés

Mardi 13 novembre, c'est la dernière répétition générale. Ultime repérage avant l'opération qu'ils ont baptisée "barrières ouvertes". "Là, on voit qu'il y a des caméras, on ne sait jamais s'ils prennent les plaques des gens qui passent, on va les bâcher pour éviter ce genre de choses", explique le jeune homme. Une dizaine d'actions et de blocages sont annoncés dans l'Oise. Aucun n'a pour l'instant fait l'objet d'une demande à la préfecture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.
Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)