"Gilets jaunes" : une cagnotte de soutien à l'ancien boxeur qui a reconnu avoir frappé des gendarmes dépasse les 114 000 euros

Cette cagnotte se présente comme "la seule et unique officielle validée par [la] famille" de Christophe Dettinger, sans apporter davantage de précision.

Capture d\'écran de la cagnotte lancée le 7 janvier 2019 pour soutenir l\'ancien boxeur Christophe Dettinger, soupçonné d\'avoir frappé deux gendarmes.
Capture d'écran de la cagnotte lancée le 7 janvier 2019 pour soutenir l'ancien boxeur Christophe Dettinger, soupçonné d'avoir frappé deux gendarmes. (LEETCHI / FRANCEINFO)

Dans les commentaires, certains des donateurs louent le "courage" d'un "champion". Une cagnotte lancée lundi 7 janvier pour soutenir Christophe Dettinger, ancien boxeur qui a été placé en garde à vue après avoir reconnu avoir frappé deux gendarmes à Paris samedi lors d'un rassemblement des "gilets jaunes", a dépassé les 114 000 euros mardi matin. Les organisateurs ont depuis masqué le montant récolté, "suite à l'engouement et aux pressions médiatiques, et afin de préserver la famille de Christophe".

En moins de 24 heures, plus de 6 640 personnes ont déjà versé de l'argent. Elle a pour but d'afficher un "soutien à Christophe D", présenté comme "notre boxeur national". "Tous les week-ends cet homme a défendu pacifiquement ses idées, celles des 'gilets jaunes'", précise un court texte, qui explique que Christophe Dettinger a, "face à la pression, pris un risque pour défendre les manifestants". "Malheureusement il risque de servir d'exemple. Aidons-le dans ce combat, il ne doit pas être le seul à payer", est-il également écrit.

Cette cagnotte se présente comme "la seule et unique officielle validée par [la] famille" de Christophe Dettinger, sans davantage de précision. Elle est organisée par un certain "Nicolas Alves", qui n'en dit pas plus sur son lien de parenté avec l'ancien boxeur. En l'état, relève L'Express, "rien ne [garantit] que les fonds seront bien versés à la personne mentionnée". Une femme, qui se présente sur Facebook comme la belle-sœur du boxeur, encourage néanmoins les internautes à verser de l'argent sur cette cagnotte.