"Gilets jaunes" : le parquet de Paris ouvre une enquête sur le passage à tabac d'un jeune homme par des policiers

L'enquête pour "violences par personnes dépositaires de l'autorité publique" a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale.

Tournée le 1er décembre 2018 par un riverain en marge des manifestations à Paris, puis relayée par le journaliste Nicolas Grégoire, cette vidéo montre un jeune homme se faire passer à tabac par plusieurs policiers.
Tournée le 1er décembre 2018 par un riverain en marge des manifestations à Paris, puis relayée par le journaliste Nicolas Grégoire, cette vidéo montre un jeune homme se faire passer à tabac par plusieurs policiers. (DR / TWITTER)

La vidéo montre un jeune homme, au sol, roué de coups par les forces de l'ordre, après la manifestation des "gilets jaunes" à Paris, samedi 1er décembre. Ils sont d'abord trois fonctionnaires à entourer l'homme à terre et à le frapper, puis cinq, puis sept, puis huit, rue de Berri, dans le 8e arrondissement de la capitale. Selon les informations de franceinfo, le parquet de Paris a ouvert dans la foulée une enquête pour le chef de violences par personnes dépositaires de l'autorité publique. Cette enquête a été confiée à l'IGPN.

Diffusé sur les réseaux sociaux, la vidéo est devenue virale.  

Une confusion autour de l'identité du jeune homme interpellé

Le jeune homme a d'abord été identifié par Le Monde, comme étant un certain Mehdi K, 21 ans. Celui-ci affirme avoir déposé plainte contre X cet après-midi auprès du procureur de Paris pour "violences aggravées en réunion avec usage d'une arme par des dépositaires de l'autorité publique dans l'exercice de leurs fonctions", rapporte Le Parisien

Mais d'après Libération, qui a consulté d'autres vidéos de l'arrestion, il ne s'agirait pas de Mehdi K. sur les bandes. "C'est sûr, c'est pas moi", a même affirmé ce dernier au sujet d'une autre séquence montrant l'arrestation. Après la publication de l'article, Le Monde a supprimé la vidéo.