"Gilets jaunes" : le mouvement reste très populaire mais inquiète de plus en plus, selon un sondage

47% des sondés trouvent le mouvement "violent", soit dix points de plus que la semaine dernière.

Des \"gilets jaunes\" sur une barricade au Mans, le 4 décembre 2018.
Des "gilets jaunes" sur une barricade au Mans, le 4 décembre 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Plus de huit Français sur dix estiment que le mouvement des "gilets jaunes" est "populaire", selon un sondage Odoxa pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 6 décembre, soit trois points de plus que la semaine dernière. Cette enquête a été réalisée le 5 décembre, avant l'annonce de la suppression de la hausse des taxes sur le carburant.

Un mouvement "efficace" pour plus de la moitié des sondés

Pour la première fois, le mouvement des "gilets jaunes" est perçu comme "efficace" par plus de la moitié des personnes interrogées (54%), alors que ce n'était pas le cas jusqu'ici. Cette proportion a augmenté de 11 points en une semaine. Près de huit Français sur dix considèrent qu'il s'agit d'un mouvement "solidaire", "courageux" et "luttant pour l'intérêt général". Six sur dix considèrent qu'il n'est "pas incohérent", malgré la diversité des revendications.

L'inquiétude grandit quant à la violence

Néanmoins, l'inquiétude se développe : 59% des Français indiquent que ce mouvement les inquiète, soit 15 points de plus que la semaine dernière, et près d'une personne sur deux le trouve "violent" (47%, soit 10 points de plus en une semaine). Par ailleurs, 55% des sondés jugent ce mouvement "partisan", et 42% estiment qu'il commence à "perturber leur quotidien", un chiffre en hausse de trois points.

La classe politique désavouée

La classe politique, majorité comme opposition, sort désavouée du conflit des "gilets jaunes" pour plus de sept français sur dix. Seule l'attitude des "gilets jaunes" est saluée par une large majorité des personnes interrogées (69%). Emmanuel Macron est le plus grand perdant : 84% ont une mauvaise opinion du chef de l'État dans cette crise. L'attitude d'Édouard Philippe est critiquée par 77% des Français.   Mais les leaders de l'opposition n'en profitent pas : 81% ont une mauvaise opinion de l'attitude de Laurent Wauquiez, le président des Républicains. Le chef de file de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon recueille 74% de mauvaises opinions et Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, 69%.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 995 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé par internet le 5 décembre 2018.